Entreprise

Inforisk veut traquer les mauvais payeurs du secteur privé

Le cabinet Inforisk lance une solution qui vise à répertorier les mauvais payeurs et les bons payeurs du secteur privé marocain. Baptisé Inforisk Dun Trade Maroc, ce programme constitue l’une des rares initiatives au Maroc sur les retards de paiement dans le secteur privé.


Les retards de paiement dans le secteur privé ont provoqué une véritable hécatombe ces dernières années, avec plus de 6.000 entreprises condamnées à disparaître chaque année. Si de son côté le public semble faire des efforts sur ce plan pour améliorer ses délais de paiement, dans le privé, par contre, la situation n’a guère évolué. D’ailleurs, les crédits interentreprises ont dépassé la barre des 400 milliards de DH déjà. Et les victimes sont toujours les mêmes : les TPME. C’est dans ce contexte que le cabinet Inforisk lance une solution qui vise à répertorier les mauvais payeurs et les bons payeurs du secteur privé marocain. Baptisé Inforisk Dun Trade Maroc, ce programme constitue l’une des rares initiatives au Maroc sur les retards de paiement dans le secteur privé.

Lire aussi : Vidéo. Benchaâboun : « Le secteur privé doit à son tour publier les délais de paiement »

En clair, le Dun Trade vise à apporter une réponse concrète et opérationnelle, à travers la collecte d’une information sûre et à jour auprès des fournisseurs de plusieurs entreprises et grandes entreprises notamment, sur les retards de paiement et sur leur comportement de paiement. « Les délais de paiement sont aujourd’hui un sujet central pour l’ensemble des entreprises privées au Maroc. Chez Inforisk, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice en ce qui concerne les solutions à trouver à cette problématique. Dun Trade Maroc est un programme mondial, qui a déjà fait ses preuves à l’étranger. Nous souhaitons donc l’appliquer au Maroc au niveau des entreprises privées pour avoir une information fiable sur l’état des délais de paiement », a expliqué Khalid Ayouch, PDG du cabinet Inforisk (membre du réseau mondial Dun & Bradstreet).

L’idée est de mettre à la disposition des entreprises (TPME surtout) le nom des entreprises privées qui paient rapidement leurs fournisseurs et celles qui ont des délais de paiement longs, voire trop longs. Ceci dans l’objectif de leur permettre de savoir avec qui travailler pour être payé à temps et ne grever sa trésorerie. « Il y a un sérieux problème de délai de paiement entre les entreprises privées et nous essayons d’apporter une solution concrète et opérationnelle aux entreprises. Le programme rencontre un fort engouement auprès des entreprises marocaines puisque nous avons déjà un certain nombre d’entre elles qui y ont déjà adhéré.  L’idée est d’amener les entreprises qui vont y adhérer à partager des informations fiables sur les comportements en matière de paiement de leurs clients », a détaillé Amine Diouri, responsable Inforisk Dun Trade Maroc. Force est de noter que l’adhésion au programme est totalement gratuite. Enfin, soulignons que le programme Dun Trade est déjà déployé dans 47 pays dans le monde, et compte plus de 15.000 entreprises adhérentes.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

HCP : Légère hausse du chômage

Article suivant

Marrakech : Le FIFM dévoile la sélection officielle de films