Dossier

Des femmes qui comptent : Siham Alami

Pour nous, il ne s’agit pas de célébrer la journée de la femme, comme un cadeau annuel fait à la gent féminine. C’est plutôt l’occasion de faire le point sur un combat essentiel, celui de l’émancipation de la moitié de la population et l’évaluation de son apport aux transformations sociales, ce que l’on appelle communément développement et qui ne se résume pas aux quantifications économiques. Pour cela, nous avons choisi de mettre en avant un riche panel, à travers ces portraits représentatifs de cette génération de femmes qui s’assument. Des portraits à découvrir. Siham Alami, Associée chez AD Associés Expert-Comptable et Commissaire Aux Comptes.


Expert-Comptable depuis 1999, Siham Alami a fait toute sa carrière dans les cabinets d’audit. D’abord à Ernest & Young à Casablanca, avant de rejoindre en 2000 le Cabinet AD Associés en tant que responsable du département Audit. Elle y restera jusqu’à aujourd’hui et y gravira les échelons pour devenir Associée en charge de l’Outsourcing & Advisory.

L’expertise de Siham Alami est reconnue tant parmi ses pairs que dans le monde des transactions corporates (ouverture de capital, cession d’entreprises, introduction en bourse…) où sa valeur ajoutée pour les implications fiscales et juridiques dans les opérations de développement et de restructurations de ses clients est des plus appréciées.

Lire aussi |Des femmes qui comptent : Ghyzlaine Alami

A ceux qui l’interrogent sur la mixité et l’égalité des genres, elle répond avec un esprit de finesse peu commun au monde trop cartésien de l’audit et la finance où l’esprit de géométrie règne «Malgré le fait que j’aie intégré un métier dit d’hommes, je n’ai jamais senti que mon statut de femme était un frein, bien au contraire. Là aussi, J’ai eu la chance de rencontrer des hommes inspirants qui m’ont soutenue et accompagnée dans mes choix. Françoise Giroud disait : «La féminité n’est pas une incompétence. Elle n’est pas non plus une compétence». A bien y réfléchir, elle peut s’avérer être un atout quand on parvient à en valoriser le plus intéressant : la sensibilité, l’empathie, l’intuition, l’aptitude à être multitâche, et la capacité à taire son ego par moments. »

Françoise Giroud disait : «La féminité n’est pas une incompétence. Elle n’est pas non plus une compétence». A bien y réfléchir, elle peut s’avérer être un atout quand on parvient à en valoriser le plus intéressant : la sensibilité, l’empathie, l’intuition, l’aptitude à être multitâche, et la  capacité à taire son ego par moments.»

 
Article précédent

Des femmes qui comptent : Ghyzlaine Alami

Article suivant

Les exportations marocaines de cuivre en roue libre malgré la crise du Covid-19