Interview

Fatima Zahra Fouad : « Le champ de la recherche sur les phosphates est vaste et varié »

Organisé par le réseau Phosphate Research Network « Phoresnet », en collaboration avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguerir, Phosphate Days a offert une plateforme unique pour rassembler des scientifiques et des ingénieurs des cinq continents. Fatima Zahra Fouad, membre du comité d’Organisation « Phosphate Days » -Transfert de technologie et Knowledge Sharing, nous parle de cette édition.


Challenge : Quels sont les objectifs de Phosphate Days ?

Fatima Zahra Fouad : Phosphate Days, dans sa seconde édition, est une conférence scientifique internationale autour des phosphates organisée par le réseau Phoresnet en collaboration avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P). La rencontre s’est déroulée sous format virtuel et a rassemblé une communauté scientifique internationale opérant de la R&D autour des phosphates pour échanger autour des dernières innovations et des nouveaux résultats de recherche dans le domaine des phosphates, des composés phosphorés et des thématiques en relation avec l’industrie des phosphates. Phosphate Days a connu deux évènements phares, le « Young Researchers Days (YRD)» et « International Conference on Phosphates (ICP2)». L’évènement YRD a été organisé cette année sous la bannière du « transfert technologique ». Des jeunes chercheurs venant de différentes universités marocaines suivent des formations pour renforcer des connaissances que nous avons estimées comme la clef pour leur réussite en tant que chercheur telles que la propriété intellectuelle et transfert de technologie, l’innovation, l’entrepreneuriat, et enfin la Communication. Dans le cadre de leur participation au Young Researches Days, ils ont également pris part à un concours ayant pour objectif de sélectionner les meilleurs projets de recherche sur la base du potentiel d’application et de transfert technologique. Les jeunes chercheurs sélectionnés porteurs de ces projets ont été accompagnés par des spécialistes de l’Université Mohammed VI Polytechnique pour valoriser leurs résultats de recherche en vue de la création de startups pour l’exploitation de ces résultats, ou encore, la cession de leurs innovations à des entreprises existantes.

Lire aussi|La première marque de lunettes 100% Marocaine est née !

Challenge : Cette plateforme a regroupé des scientifiques et chercheurs venus des 5 continents pour présenter les résultats de leurs recherches et inventions liées au domaine des phosphates. Que faut-il retenir cette année ?

F.Z.F : Des conférences plénières, des keynotes, des workshops portées par des chercheurs de haut niveau. Des innovations ont été présentées dans les domaines suivants : enrichissement du phosphate, valorisation des sous-produits, élaboration de nouveaux types d’engrais et de nouveaux matériaux à base du phosphate, utilisation de la biotechnologie pour améliorer la biodisponibilité des nutriments et l’exploitation des sols salins, etc.

Lire aussi|Club Med voit plus grand au Maroc

Challenge : En quoi cet événement peut inciter les chercheurs marocains à accorder plus de place aux phosphates dans leurs travaux ?

F.Z.F : L’évènement Phosphate Days se caractérise par le fait qu’il laisse une place de choix pour les jeunes chercheurs afin qu’ils présentent leurs résultats de recherche, rencontrent d’autres chercheurs et suivent l’évolution de la science et de la technologie. La Conférence révèle via son contenu à quel point le champ de la recherche sur les phosphates est vaste et varié, et fait appel à une multitude de disciplines et de compétences. L’Université Mohammed VI Polytechnique met à la disposition des chercheurs intéressés son infrastructure, ses living labs et ses compétences pour que leurs projets de recherches puissent aboutir à des innovations et des applications industrielles.

 
Article précédent

Maroc Telecom : la Data mobile continue de porter la croissance du groupe

Article suivant

Déraillement d'un train : les précisions de l’ONCF