Automobile

FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance

Filiale du Groupe Fiat Chrysler Automobile Morocco, le MotorVillage de Casablanca a dévoilé récemment face à la presse quelques-unes de ses ambitions phares et autres objectifs de développement issus de sa feuille de route 2021. L’occasion pour Mourad Chouiakh, Directeur général du MotorVillage, de revenir plus en détail sur la stratégie en cours.


Faut-il se souvenir que le site, qui a été inauguré courant 2017, demeure à ce jour l’un des plus grands flagships du Groupe dans le monde, abritant les marques Alfa Romeo, Fiat, Fiat Professional, Jeep, Abarth et Mopar. «Nous avons initié depuis l’ouverture de cette plateforme de nombreuses actions en tout genre dont les retours ont été positifs, qu’il s’agisse d’événements liés à l’automobile et à son environnement ou de conférences à thèmes. Nous n’avons pas oublié notre clientèle qui peut profiter pleinement et en famille de nos installations, de nos offres commerciales ou de services»,s’est exprimé Mourad Chouiakh.

Et selon le DG du site, plusieurs événements sont d’ores et déjà programmés cette année, dont les «MotorVillage Move’session», qui allient plaisir de la conduite et partage d’expériences de la cible B to B. Par ailleurs, un concept de «pop-up store», (sorte d’événement ponctuel) sera déployé prochainement sur le site, l’objectif consistant pour l’opérateur à toucher différentes cibles de la région (familiale, be to be, partenaires en entreprises…) et ainsi de créer une sorte d’émulation autour des marques de FCA.

Une approche client bien ficelée

Toujours est-il que le staff du MotorVillage n’en oublie pas son cœur de métier. Comme l’a rappelé M. Chouiakh, le site entend toujours donner la priorité à sa clientèle tout en poursuivant la dynamique de ses activités d’innovation en matière de développement et de services. Dans cette optique, une attention est portée à la qualité du service après-vente, ce qui se traduit par une série de contrôles en matière de vente et d’après-vente, afin de détecter d’éventuelles anomalies et des check-up établis par des qualiticiens après les réparations sur les véhicules avant de les restituer à leurs propriétaires.

Lire aussi | Coronavirus : prolongation de deux semaines des mesures de précaution

Toujours dans le cadre de sa politique d’accompagnement de sa clientèle, le MotorVillage met l’accent sur la digitalisation avec notamment la prise de rendez-vous en ligne pour la clientèle. Par ailleurs, cette dernière bénéficie de la mise à disposition de véhicules de courtoisie, y compris une assistance routière 7j/7 et 24h/24 à titre gracieux qui comprend le remorquage, l’atelier mobile, le rapatriement du véhicule non réparé à l’étranger, des passagers, voire des frais d’hébergement pris en charge, sans compter le remboursement de ses mêmes frais au moment de récupérer son véhicule réparé, et ce, sans avoir recours à l’assurance du client, dans la mesure où il s’agit d’un service additionnel offert par le MotorVillage. Et ce n’est pas tout puisque l’opérateur propose également le “MotorVillage Care”, un service d’extension de garantie et d’entretien, adapté au véhicule, au style de conduite et au kilométrage annuel de chaque client. Une offre qui peut être transférable si le véhicule est vendu, sans compter que le paiement peut être fait par mensualités ou de façon anticipée.

La reprise et l’occasion, vecteurs de croissance

La reprise d’un véhicule quelle que soit sa marque, assortie d’un bonus supplémentaire pouvant aller jusqu’à 20 000 DH, ce dernier étant calculé sur la valeur du marché contre tout achat d’un véhicule neuf des marques FCA, telle est l’offre qu’a déployé l’année dernière le MotorVillage. Baptisée «Trade’up», cette solution de trading s’accompagne également d’un processus de simplification des procédures administratives, à travers un guichet unique, l’objectif consistant toujours selon le patron du site à accompagner de la meilleure façon possible la clientèle. Pour autant, le véhicule d’occasion demeure une carte maîtresse dans le jeu du MotorVillage.

Lire aussi | Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté

Dans cette optique, une équipe et un showroom dédiés ont été mis en place ainsi que des outils d’estimations et des référentiels permettant de proposer le juste prix au client. Une offre agrémentée d’une garantie constructeur et d’une palette de financements afin de faciliter l’achat de véhicules de remplacement. Et Mourad Chouiakh de conclure : «les marques qui ont construit une vraie relation avec leur clientèle durant la crise sanitaire ont pu sortir leur épingle du jeu. 2021 sera sans conteste une année de changements et d’actions à long terme».

RSE, le MotorVillage en acteur engagé

Mourad Chouiakh officialisant la signature de partenariat entre MotorVillage et Mounia Loulidi, pilote de course automobile et coach.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, MotorVillage s’inscrit dans une politique de responsabilité sociétale. Depuis peu, le site met à la disposition de Mounia Loulidi, pilote de course automobile et coach, de manière gracieuse, le circuit et le Jeep Territory, dans le cadre du programme de réhabilitation des personnes souffrant de phobies automobiles ou ayant subi des traumatismes. Par ailleurs, une visite sur le site permettra de découvrir l’exposition des artistes des «Étoiles de Sidi Moumen», faite à l’occasion de la commémoration des attentats du 16 mai 2003.

 
Article précédent

Vidéo. Peugeot 3008 : un retour très prometteur

Article suivant

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du lundi 1 mars 2021