Mutuelle

Fonds Covid-19 : les mutuelles contribuent à hauteur de 23,5 millions de DH

Les mutuelles du royaume apportent leurs pierres à l’édifice en contribuant à hauteur de 23,5 millions de DH au fonds spécial de gestion de la pandémie du Covid-19.


Les mutuelles du royaume se mobilisent pour aider à contrer la pandémie du coronavirus. Dans ce sens, elles viennent de contribuer à hauteur de 23,5 millions de DH au fonds spécial de gestion de la pandémie du Covid-19. Dans le détail, les présidents des conseils d’administration de mutuelles nationales du secteur public ont contribué à hauteur de 19,5 millions de DH et les mutuelles du privé à hauteur de 4 millions de DH.

« La CMIM a mobilisé 2 millions de DH, suivie de la Mutuelle d’Action Sociale (MAS) de la CNSS à hauteur de 1 million et la mutuelle de la RAM (MUPRAS) à hauteur de 1 million également), détaille Abdelaziz Alaoui, Président de la Caisse Mutualiste Interprofessionnelle Marocaine (CMIM). Il s’agit d’une mobilisation exceptionnelle d’autant plus que le dahir qui régit les mutuelles leur interdit de faire des dons, même si elles peuvent en recevoir.

Lire aussi: Les Marocains bloqués à l’étranger sollicitent l’intervention du Roi

« Les mutuelles, de par leur statut et le dahir qui régit leur activité, ne peuvent pas faire de dons. Mais, compte tenu de la situation de la pandémie au Maroc, nous avons tenu à ce que les mutuelles se joignent à l’élan de solidarité nationale, et nous avons ainsi demandé une autorisation auprès de l’ACAPS et aussi auprès du ministère de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle, qui sont nos autorités de tutelle. Nous avons donc reçu l’autorisation par écrit, ce qui nous a permis de faire les dons », explique Abdelaziz Alaoui, ajoutant que le ministère et l’ACAPS se sont appuyés sur l’article 40 de la Constitution qui demande à l’ensemble des Marocains de se mobiliser en cas de catastrophes nationales ou de pandémies, etc.

« C’est ce qui a permis à toutes mutuelles marocaines de pouvoir contribuer à ce fonds. D’ailleurs, il y a d’autres mutuelles professionnelles qui sont en train de consulter leur conseil d’administration pour contribuer aussi», affirme le président de la CMIM.

 
Article précédent

Frais de scolarité : le bras de fer écoles privées/parents d'élèves

Article suivant

Pénalités : l’Ordre des Experts-Comptables saisit la DGI