Agriculture

Fruits et légumes : la catastrophe de la gelée en France, une aubaine pour les exportations marocaines

Après les dégâts du gel en Espagne en janvier dernier, les épisodes du gel du début du mois d’avril qui ont dévasté les cultures de plusieurs régions françaises, risquent bien, à leur tour, de donner un coup de pouce aux exportations des fruits et légumes en Europe au cours des prochains mois.


En effet, si au début de l’année en cours plusieurs distributeurs européens (notamment au Benelux et en Allemagne) se sont rabattus, en raison des problèmes d’approvisionnement de leurs circuits habituels ibériques, sur les courgettes, concombres et aubergines en provenance d’Italie, du Maroc et d’Égypte, le même scénario risque de se reproduire avec les fruits de début d’été, sachant que plusieurs centaines de milliers d’hectares d’arboriculture ont été détruits par la gelée exceptionnelle de printemps qui a sévi la semaine dernière dans plusieurs départements français (du nord jusqu’à la région PACA au sud en passant par la Touraine, les Deux-Sèvres et les Charentes).

Lire aussi | Dotation touristique supplémentaire : voici comment ça fonctionne

Parmi les secteurs les plus touchés, la vigne mais également les fruits à noyau et notamment l’abricot et la cerise avec des dégâts estimés à plusieurs milliards d’euros. Certains observateurs qualifient déjà cet épisode de probablement « la plus grande catastrophe agronomique de ce début de XXIe siècle ». Et de ce côté-ci de la méditerranée, les agriculteurs se frottent déjà les mains, car une telle situation est synonyme d’un surplus de demande potentielle lors des prochains mois et probablement d’une hausse de prix. Ce qui ne manquerait pas de consolider la tendance haussière des exportations horticoles marocaines vers l’Union Européenne qui s’est traduite, en 2020, par une progression de 9% avec un total exporté de plus de 1,5 million de tonnes, dont près de la moitié en fruits. Certaines cultures comme les fruits rouges, ont même enregistré des sauts de plus de 20%.

 
Article précédent

La DGI se conforme à la loi sur la simplification des procédures administratives

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 493 nouveaux cas, 510.465 au total, mercredi 28 avril 2021 à 16 heures