Industrie

Groupe Sekkat inaugure une nouvelle usine à Agadir

Quelques mois seulement après le lancement de sa deuxième tranche, le nouveau Parc industriel intégré de la ville d’Agadir continue d’attirer de nouveaux opérateurs désireux d’y implanter leurs unités industrielles. Un des derniers en date, n’est autre que le groupe Sekkat à travers sa société industrielle historique Ingelec.


En effet, ce doyen de l’industrie électrique au Maroc s’apprête à lancer la construction à Agadir de sa première implantation industrielle dans le sud du pays, en l’occurrence une unité de fabrication de l’appareillage électrique de basse tension.

Une décision motivée par la volonté d’étendre le dispositif industriel d’Ingelec aujourd’hui principalement concentré sur le site de Casablanca, qui se compose de cinq unités complémentaires.

Il faut dire qu’avec le fort développement de l’export, une présence à Agadir est non seulement opportune en matière de diversification des bassins d’emplois et de meilleure couverture commerciale, mais également pour ce qui est de l’export vers l’Afrique, un axe de développement majeur pour Ingelec et l’ensemble des entités du groupe Sekkat.

Lire aussi | Test PCR. Le prix bientôt fixé à 400 DH

La raison en est toute simple : la multiplication des liaisons maritimes entre le sud du Maroc et le reste de l’Afrique de l’Ouest, qui réduit les délais d’expédition vers le vaste marché de la CEDEAO à partir du bassin industriel de Souss-Massa.

Pour l’instant, rien ne filtre sur le montant global de l’investissement projeté par Ingelec au Parc industriel intégré d’Agadir, mais de sources proches du groupe fondé il y a un peu plus de cinquante ans, l’enveloppe à mobiliser ne sera pas moins de 150 millions de dirhams.

Lire aussi | Said Guemra : « 52% de notre consommation électrique ne sera pas renouvelable en 2030 ! »

En attendant l’inauguration de cette première unité de son genre dans la région d’Agadir, le nouveau Parc industriel intégré de la capitale du Souss, poursuit sa montée en puissance avec un taux de commercialisation de la deuxième tranche à inaugurer en 2022 qui est déjà supérieur à 70%.

 
Article précédent

Nouveauté Citroën C4. Le confort avant tout

Article suivant

Aradei Capital en passe de devenir l'actionnaire majoritaire d'Akdital Immo