Tourisme

Hôtellerie : Bureau Veritas chargé de l’élaboration d’un label dédié au protocole sanitaire pour les hôtels

Le ministère du Tourisme travaille avec Bureau Veritas pour mettre en place un label dédié au protocole sanitaire, qui sera aux standards supérieurs et étendu à un grand nombre d’établissements hôteliers.


Dans le cadre de la préparation de la reprise de l’activité touristique, la tutelle et les professionnels travaillent d’arrache-pied sur plusieurs mesures. L’une d’entre elles porte sur le protocole sanitaire qui sera en vigueur dans les établissements hôteliers dès la reprise. Sur ce point justement, le ministère du Tourisme se veut intraitable. « Les opérateurs touristiques ont besoin de restaurer la confiance », a d’ailleurs soutenu Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, lors d’une rencontre virtuelle organisée par la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM) sur les perspectives et ambitions de relance de l’activité touristique au Maroc.

Lire aussi| Hassan Bargach : « Nous espérons vivement une ouverture partielle des frontières aériennes le 10 octobre »

Elle a notamment insisté sur le fait que la mise en place d’une manière proactive des protocoles sanitaires au niveau des établissements hôteliers du royaume ont permis une prise en charge réussie des cas contaminés par le covid-19. Ainsi, pour aller plus loin dans ce sens, le département du Tourisme travaille actuellement avec Bureau Veritas sur un label dédié pour avoir des standards supérieurs qui seront étendus au maximum des établissements hôteliers du Maroc. Notons que les Walis des principales villes touristiques et les professionnels sont priés de travailler de concert pour définir eux-mêmes le process sanitaire, en étroite collaboration avec les départements concernés. Pour la ministre, il est également important de saisir cette opportunité de crise pour asseoir la compétitivité du Maroc, « qui ne dépend pas uniquement des tarifs mais également de la flexibilité puisque les touristes veulent pouvoir annuler à tout moment ».

Lire aussi| Bank Of Africa : les bénéfices en forte baisse au terme du 1er semestre 2020

La diversification de l’offre touristique nationale très adaptée à la crise actuelle est aussi jugée primordiale. De même, la ministre a fait remarquer que le redémarrage du secteur touristique national est conditionné par trois impératifs ayant trait à la mobilité, la confiance et la compétitivité. « Le contrat-programme (2020-2022) de soutien et de relance du tourisme, vise, notamment à préserver le tissu économique et maintenir les emplois et les revenus des employés. L’idée du contrat programme était de soutenir ce secteur pour qu’il reste vivant et qu’il préserve l’emploi pour conserver ce que notre pays a construit depuis des années », a aussi rappelé Nadia Fettah Alaoui.

 
Article précédent

Donald Trump testé positif au coronavirus

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio