Patronat

La CGEM et l’IFC s’allient en faveur de la dynamisation du secteur privé

La CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) et l’IFC (International Finance Corporation) renforcent leur coopération. Les deux institutions ont en effet signé le 7 octobre à Casablanca un Mémorandum d’entente pour la mise en place d’une plateforme de concertation en faveur d’un secteur privé marocain dynamique.


Dans le détail, les deux parties mettront en place une plateforme de concertation qui permettra d’accompagner la dynamisation du secteur privé marocain, de plaider en faveur d’un meilleur cadre de concurrence, de soutenir les actions en faveur de l’employabilité des femmes en entreprises et de coopérer pour la préparation des prochaines rencontres annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, qui se tiendront à Marrakech en 2021.

Lire aussi : La Fédération du Commerce et Services s’attaque à la transformation digitale

« Cette initiative vient renforcer les actions de la CGEM pour un secteur privé solide ouvert, et permet de stimuler la présence de l’investissement privé créateur de croissance et d’emploi tout en s’inscrivant dans le cadre du partage et de la consolidation de la coopération entre le secteur privé et les partenaires internationaux dont l’IFC », a souligné Nabila Freidji, vice-présidente de la CGEM en charge de l’International et des Institutions internationales. « Ce partenariat vient appuyer les visions et programmes de nos deux institutions en faveur du développement économique du Maroc et de son secteur privé, tel que défini, d’une part dans le cadre du partenariat stratégique 2019-2023 du Groupe de la Banque mondiale pour le Maroc, et d’autre part par la feuille de route 2018-2021 de la CGEM, mettant le développement des entreprises de toutes tailles et la création d’emploi, pour les jeunes et des femmes notamment, au centre de ses priorités », a-t-elle poursuivi.

De son côté, Xavier Reille, directeur de l’IFC pour la région du Maghreb, a fait remarquer que la CGEM est un partenaire historique pour le Groupe de la Banque mondiale, rappelant aussi les efforts de l’IFC (membre du groupe de la Banque mondiale) en faveur du développement du secteur privé marocain.
« Ce mémorandum d’entente va nous permettre de renforcer notre concertation et nos actions avec le Maroc en vue d’établir une plateforme commune pour pouvoir appuyer une nouvelle vague de réformes qui visent à promouvoir le secteur privé », a-t-il assuré, ajoutant que le but est également de partager des outils avec la CGEM en vue d’une meilleure participation des femmes à l’économie.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Souss-Massa : un cas d'école

Article suivant

Santé mentale : un nouveau réseau voit le jour