Energie renouvelable

La ferme éolienne d’El Oualidia livre enfin ses premiers KwH

Huit ans après avoir démarré les premières études de sa ferme éolienne d’El Oualidia, le groupe français Innovent, lance enfin la production.


En effet, avec un retard de plus d’un an sur le chantier des travaux, Innovent Maroc, la filiale marocaine qui a porté ce projet de bout en bout, a récemment injecté les premiers kilowattheures sur le réseau national de l’ONEE suite à la mise en service de sa première machine de 3 MW. Le reste des 12 éoliennes, dont celle qui sera la plus haute d’Afrique (202 mètres de hauteur en bout de pale), devront entrer progressivement en service au cours du premier semestre 2021. Ce qui permettra au parc d’Innovent Maroc d’atteindre sa pleine capacité de 36 MW pour un productible total de 85.000 MWh par an.

Ce nouvel édifice du dispositif marocain de production d’électricité verte, devient l’un des premiers parcs éoliens privés au Maroc développés dans le cadre de la loi 13/09, après le parc de Tarfaya (porté par TAREC SA, une joint-venture entre Nareva Holding et le français Engie) et celui de Khalladi à Tanger (détenu par le saoudien ACWA Power).

Lire aussi | Maroc : la britannique Xlinks va construire un complexe éolien et solaire et vendre l’électricité produite au Royaume-Uni

Il faut dire, qu’avec des périodes de développement qui durent allégrement plus de cinq ans à cause du caractère sinueux, les projets éoliens développés dans le cadre de la loi 13/09 (en dehors de ceux concédés par l’ONEE dans le cadre des contrats « BOOT ») tardent à sortir de terre, ce qui est préjudiciable pour la stratégie nationale de production d’énergie verte et qui vise à hisser la part des énergies renouvelables (ENR) dans la puissance installée globale à 52% à horizon 2030. MASEN qui en est le pilote, est vivement critiqué d’ailleurs, pour manque de tempo des projets d’ENR en cours de développement (Taqa à Melloussa, Voltalia à Melloussa, CME à Safi et à Tetouan, SGTM à Taounate et tant d’autres).

Rappelons, que le groupe Innovent est une entreprise de développement éolien et solaire créée en 2001, qui revendique un chiffre d’affaires consolidé de plus de 50 millions d’euros (plus de 550 millions de dirhams) pour un excédent brut d’exploitation de 70%. Cet énergéticien indépendant basé à Villeneuve-d’Ascq (nord de la France), a déjà développé et construit une cinquantaine de parcs solaires et éoliens en France et en Afrique pour une capacité totale de près de 500 MW.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 35 nouveaux cas, 514.705​ au total, vendredi 14 mai 2021 à 16 heures

Article suivant

«Mon histoire avec les médicaments», une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 5]