Sahara marocain

Le conflit du Sahara n’a que trop duré, selon la France

La France considère que le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue « une base de discussions sérieuse et crédible », pour régler le conflit du Sahara qui « n’a que trop duré », a indiqué le Quai d’Orsay.

Le conflit au Sahara « n’a que trop duré et fait peser un risque permanent de tensions, comme nous l’avons vu récemment à El Guerguarat. La France est attachée à la recherche d’une solution politique dans le cadre de la légalité internationale. Elle est, sur cette base, favorable à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies », a précisé la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll, qui réagissait à la décision américaine de reconnaître la pleine souveraineté du Maroc sur le Sahara.


Lire aussi | Produits industriels : les mesures de souplesse pour le contrôle à l’importation prennent fin le 31 décembre 2020

« Dans cette perspective, la France considère le plan d’autonomie marocain comme une base de discussions sérieuse et crédible », a-t-elle dit. S’agissant de la question palestinienne, la France a salué « le rappel par les autorités marocaines de leur soutien à la solution des deux États vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité » et souligné « l’importance des négociations entre les parties pour parvenir à une paix durable ». « Avec ses partenaires, la France est déterminée à contribuer à une reprise du dialogue sur la base du droit international et des paramètres agréés », a ajouté la porte-parole.

Lire aussi | Coronavirus : AstraZeneca et la Russie veulent combiner leurs vaccins

Avec MAP

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur le Covid-19 au Maroc, vendredi 11 décembre

Article suivant

Votre e-magazine Challenge du vendredi 11 décembre 2020