Pandémie

L’Inde donne son feu vert pour l’exportation du vaccin vers le Maroc

Le gouvernement indien a donné le feu vert aux exportations commerciales des vaccins COVID-19. Les premiers lots devront être expédiés au Brésil et au Maroc vendredi 22 janvier, a déclaré le ministre indien des affaires étrangères à l’agence de presse américaine Reuters.


Les vaccins mis au point par le fabricant de médicaments britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford sont fabriqués au Serum Institute of India qui est le plus grand producteur de vaccins au monde. Ce dernier a reçu des commandes de pays du monde entier à l’image de l’Afrique du Sud, du Bangladesh et de l’Arabie Saoudite. Il est à noter que le gouvernement indien avait suspendu l’exportation des doses de vaccin jusqu’à ce qu’il lance son propre programme national de vaccination le week-end dernier.

Lire aussi |Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays.

Aussi, l’Inde a commencé à faire don de vaccins fabriqués au niveau local à des pays de la région dans le cadre de sa politique « neighborhood first ». Sept pays vont donc en bénéficier dans le cadre de ce que l’on appelle la « diplomatie des vaccins de New Delhi ». Il s’agit du Bhoutan (150 000), des Maldives (100 000), du Népal (un million), du Bangladesh (2 millions), du Myanmar (1,5 million), des Seychelles (50 000) et de l’île Maurice (100 000).

L’Inde a également tenu à assurer la formation. Pendant deux jours, du 19 au 20 janvier, l’Inde a formé le personnel de santé de 13 pays à l’administration de vaccins anticoagulants. Il s’agit du Bangladesh, du Bhoutan, des Maldives, de la Mongolie, du Myanmar, du Népal, de Bahreïn, du Brésil, de l’île Maurice, du Maroc, d’Oman, des Seychelles et du Sri Lanka. Des responsables gouvernementaux aux niveaux national et provincial, des responsables de la chaîne du froid et des partenaires de l’OMS et de l’UNICEF y ont participé.

 

Les confinements contre l’épidémie

Les confinements locaux permettent-ils de lutter efficacement contre l’épidémie ?

Article précédent

Replay. L’émission « Décryptage » du vendredi 22 janvier 2021

Article suivant

Un grand soulagement pour les banques : Bank Al Maghrib prolonge son assouplissement des ratios de solvabilité