Pandémie

Masque en tissu : voici les nouvelles recommandations

Avec l’arrivée de variants du Covid-19 plus contagieux, le masque en tissu serait une barrière moins efficace pour contrer ces nouvelles souches. En France, le Haut Conseil de la santé publique propose de bannir les masques en tissu les moins performants.


Le Conseil recommande d’éviter certains masques en tissu moins filtrants. « A l’occasion de la pénétration en Europe de certains nouveaux variants (…) plus transmissibles, alors que les modes de transmission n’ont pas changé, se pose la question de la catégorie des masques que l’on peut proposer dans la population générale », a déclaré sur BFM TV Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail Covid-19 du HCSP.

Lire aussi | Coronavirus : le Maroc enregistre son premier cas du variant britannique

Le groupe de travail de cette instance consultative a élaboré ses nouvelles recommandations ce week-end pour les transmettre au ministère de la Santé, a-t-il précisé. Le médecin hygiéniste et de santé publique a qualifié de « bonne chose en cette période » le fait de « porter un masque en tissu réutilisable de catégorie 1, plutôt que des masques de catégorie 2 qui filtrent un petit peu moins bien, voire des masques fabriqués de manière artisanale où là il n’y a aucun contrôle qui est réalisé sur leur performance ». Le groupe de travail du HCSP insiste aussi sur la nécessité d’assurer une distance de sécurité de 2 mètres et non de 1 mètre entre chaque personne.

Le masque FFP2 est, en théorie, réservé aux soignants chargés des gestes invasifs. Il permet de filtrer 94% des particules présentes dans l’air, tandis que les masques en tissu de catégorie 2 n’en bloquent que 70 %.

Cependant le double masque est l’option choisie par le nouveau président américain, Joe Biden. Un masque en tissu par-dessus un masque chirurgical. Selon l’université de l’État de Virginie, cette double épaisseur est quasiment aussi efficace que de porter un masque FFP2. Elle permettrait de filtrer jusqu’à 90% des particules.

Lire aussi | Le coronavirus pourrait devenir bénin

 
Article précédent

La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice

Article suivant

Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Étude]