IT

Nouveau partenariat entre Ericsson et l’UNICEF

L’initiative sur trois ans visant à identifier les lacunes en matière de connectivité dans 35 pays est une première étape essentielle pour connecter chaque école à Internet. 


Ericsson et l’UNICEF ont annoncé un partenariat mondial pour aider à cartographier la connectivité des écoles dans 35 pays d’ici la fin 2023. Cartographier la connectivité Internet des écoles et des communautés environnantes est une première étape essentielle pour permettre à chaque enfant d’accéder aux opportunités de l’apprentissage numérique. Cet effort conjoint s’inscrit dans le cadre de l’initiative Giga qui a été lancée l’année dernière et menée par l’UNICEF et l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Giga vise à connecter chaque école à internet. Ericsson est le premier acteur du secteur privé à s’engager à hauteur de plusieurs millions de dollars dans cette initiative et cela en tant que partenaire mondial d’UNICEF for School Connectivity Mapping.

Lire aussi | Transavia France reprend ses vols vers le Maroc

Selon l’UIT, 360 millions de jeunes n’ont actuellement pas accès à internet. Cela engendre une exclusion, moins de ressources pour apprendre et des possibilités limitées pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables de développer leur potentiel. L’amélioration de la connectivité augmentera l’accès à l’information, les opportunités et les choix, permettant ainsi à des générations d’écoliers de participer à la construction de leur propre avenir.

Lire aussi | Enseignement français au Maroc : la date du 4 septembre décisive

« L’aggravation de la fracture numérique est l’une des nombreuses inégalités que la pandémie Covid-19 a mises en évidence », a déclaré Charlotte Petri Gornitzka, directrice générale adjointe des partenariats de l’UNICEF. « Les fermetures d’écoles, associées à des possibilités limitées ou inexistantes d’apprentissage à distance, ont bouleversé l’éducation des enfants dans le monde entier. Notre partenariat avec Ericsson nous permettra d’offrir à chaque enfant et jeune l’accès aux opportunités de l’apprentissage numérique », a-t-elle ajouté. 

En plus du financement, Ericsson allouera des ressources supplémentaires pour l’ingénierie des données et la science des données afin d’accélérer la cartographie de la connectivité des écoles. Plus précisément, Ericsson aidera à la collecte, la validation, l’analyse, le suivi et la représentation visuelle des données de connectivité scolaire en temps réel. Les données de connectivité en temps réel générées par la cartographie permettront aux gouvernements et au secteur privé de concevoir et de déployer des solutions numériques qui favorisent l’apprentissage des enfants et des jeunes. Ericsson fera également appel à son vaste réseau de clients pour faire progresser les objectifs de l’initiative Giga.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, mercredi 26 août à 18h

Article suivant

Rentrée scolaire au Maroc : lettre d'une psychopédagogue française à M. le ministre de l'Education Nationale