Phosphates

OCP : les résultats dopés par l’acide phosphorique

Le Groupe a consolidé sa position en Afrique et augmenté ses exportations d’acide phosphorique.


Le Groupe OCP a annoncé mardi avoir réalisé à fin septembre 2019 un chiffre d’affaires de plus de 42,45 milliards de DH, en hausse de 3% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

« Le Groupe OCP a réalisé une bonne performance par rapport au secteur et affiche, à fin septembre, des résultats cumulés aussi solides que ceux de l’année dernière et ce, malgré un contexte de baisse générale des prix », a-t-il souligné. Il note que cette performance reflète les avantages compétitifs du Groupe, à savoir sa forte présence à l’international, sa flexibilité industrielle et son leadership en matière de coûts.

Selon l’OCP, sur les neuf premiers mois de 2019, les conditions de marché étaient moins favorables en comparaison avec la même période de l’année passée. Et pour cause : le marché a connu une baisse générale des prix en lien avec le recul des prix des matières premières et l’augmentation des stocks d’engrais pour certains importateurs. Pour y faire face, l’OCP s’est appuyé sur ses avantages compétitifs pour adapter de façon ciblée son portefeuille de produits à l’évolution de la demande et profiter au mieux des opportunités du marché.

Lire aussi : Vidéo. L’OCP lance @tmar, une nouvelle application mobile de conseil agricole

Ainsi, le Groupe a consolidé sa position en Afrique et augmenté ses exportations d’acide phosphorique en Asie, ainsi que ses exportations d’engrais en Europe et en Amérique Latine. L’OCP fait savoir que l’augmentation du chiffre d’affaires est due principalement à la forte progression des ventes d’acide phosphorique, alors que les ventes d’engrais et de roche sont restées globalement stables par rapport à la même période en 2018.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Al Omrane en pleine offensive auprès des MRE

Article suivant

Ferid Belhaj : «La loi sur les PPP va rassurer les investisseurs»