Football

Présidence de la CAF : la Fifa a fini par trouver un compromis entre les 4 candidats en lice

Le 12 mars à Rabat, quatre candidats devraient briguer la présidence de la Confédération africaine de football (CAF). Mais, la FIFA aurait fini par trouver un compromis entre les quatre candidats en lice pour la présidence de la CAF.


Qui pour reprendre le trône d’Ahmad Ahmad à la présidence de la CAF ? Depuis la chute du Malgache à l’été 2019, les manœuvres pour être élu nouveau président de la Confédération africaine de football (CAF) ont agité le continent entre quatre candidats : Patrice Motsepe (Afrique du Sud), Augustin Senghor (Sénégal), Ahmed Yahya (Mauritanie), et Jacques Anouma (Côte d’Ivoire).Mais coup de tonnerre, la Fifa a fini par trouver un compromis entre ces quatre candidats en lice pour la présidence de la CAF dont l’élection est prévue le 12 mars prochain à Rabat, selon Abdoulaye Thiam, une source généralement bien informée.

Lire aussi|Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen

Ainsi, le Sud-africain Patrice Motsepe sera porté à la tête de la CAF, le Sénégalais Augustin Senghor sera son premier vice-président et le Mauritanien Ahmed Yahya, 2ème vice-président.  Quant à l’Ivoirien Jacques Anouma, il sera nommé Conseiller spécial du président ! Cet arrangement ou  «protocole de Rabat» a eu lieu ce week-end (27-28 février) à Rabat. Les différents protagonistes ont participé aux de deux représentants de Gianni Infantino, notamment le directeur de la division Associations membres de la Fifa le Congolais Véron Mosengo-Omba et le principal assistant du Président de la Fifa, le Suédois Mattias Grafström.

Lire aussi|La 316 ème fortune de France s’implante à Marrakech

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 112 nouveaux cas, 483.766 au total, lundi 1er mars 2021 à 18 heures

Article suivant

Vidéo. Peugeot 3008 : un retour très prometteur