Pandémie

Quarantaine des voyageurs. Voici les prix des hôtels

Les hôtels de 17 villes accueillent les voyageurs en provenance des pays classés sur la liste B. Challenge Magazine a appelé ces hôtels, vérifié les numéros (dont certains pris de la liste officielle ne marchaient pas) et demandé les tarifs. Les voici.


Depuis la reprise des vols de et vers le Royaume le mardi 15 juin 2021, il a été procédé à la classification des pays en deux listes conformément aux recommandations du ministère de la Santé, sur la base des données épidémiologiques officielles publiées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Contrairement aux voyageurs en provenance des pays de la liste A, ceux arrivant des pays de la liste B doivent présenter un test PCR négatif de moins de 48 heures de la date d’entrée au territoire national, puis se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours. Le transfert vers les hôtels est à la charge des voyageurs qui doivent payer en avance leurs séjours et présenter le voucher à l’arrivée.

* En plus de la Tunisie, l’Égypte et la Russie.

Lire aussi | Voyage à l’étranger. Voici les réponses à vos différentes questions [MAJ 09-07-2021]

Par contre, ils ne sont plus obligés d’obtenir des autorisations exceptionnelles avant de voyager. Le Comité interministériel du suivi du Covid-19 a souligné que ces voyageurs sont classés en 2 catégories :

1- Les détenteurs d’un certificat attestant que la personne est vaccinée par un des vaccins acceptés au Maroc sont dispensés de la quarantaine.

2- Les personnes non vaccinées ou incomplètement vaccinées en provenance de la liste B devront, quant à elles, observer une quarantaine contrôlée de 10 jours, à la charge des intéressés, dans les structures préalablement désignées par les autorités marocaines avec un test PCR de contrôle au 9ème jour.

Voici les prix des hôtels accueillant les voyageurs soumis à la quarantaine :

 
Article précédent

Vaccination. Pfizer va demander l’autorisation pour une 3ème dose de son vaccin anti-covid

Article suivant

Vaccins. Le Maroc, futur hub africain