Finance

RedMed Finance se diversifie dans le private equity

Décidément, la sortie fortement attendue pour les prochaines semaines du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, aiguise l’appétit de bon nombre d’acteurs du marché financier.


A commencer par les spécialistes du Capital Investissement (private equity) qui y voient une occasion d’accroitre leurs actifs sous gestion, puisque les fonds d’investissement thématiques prévus par la Loi n° 76-20 portant création du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement, seront très vraisemblablement confiés à des gestionnaires privés et probablement indépendants…..pour éviter les situations de conflits d’intérêts dans lesquels les «boutiques captives» de capital investissement (i.e. affiliées à des groupes bancaires) se sont engluées par le passé (au point de perdre la confiance de bon nombre d’investisseurs étrangers). Mais d’autres prétendants qui n’avaient jusqu’alors aucune expérience dans ce métier, affutent également leurs armes.

Lire aussi | Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit

Aussi, selon des sources proches de l’AMMC (Autorité Marocaine du Marché des Capitaux), le groupe de services financiers RedMed Finance serait sur le point d’agréer un OPCC (Organisme de Placement Collectif en Capital) ayant pour capital cible un milliard de dirhams. Ce véhicule sera géré par Red Med Private Equity, une filiale du groupe RedMed Finance récemment créée. Et s’il venait à être levé, un tel fonds serait en ce début 2021 le plus grand véhicule de private equity domicilié au Maroc. En attendant, la banque d’affaires rbatie a du pain sur la planche pour convaincre les investisseurs encore incertains, alors que jusqu’à présent elle était surtout connue comme un acteur actif dans la gestion d’OPCVM, l’intermédiation boursière et le conseil financier.

Lire aussi | Le groupe Somagec jette l’éponge pour le téléphérique de Tanger

D’ailleurs, c’est sur ce dernier registre que cette structure fondée il y a une vingtaine d’années par Abdeslam Ababou s’est fait remarquer au cours des derniers mois, en réussissant une levée de fonds pour Jet Contractors (émission obligataire via appel public à l’épargne de 200 millions de dirhams) et en accompagnant IPV Santé Animale, un des leaders historiques dans la distribution de produits vétérinaires, dans l’ouverture de son capital au Groupe Best Financière.

 
Article précédent

50 femmes qui comptent : Masgoula Baamar, présidente de l’Association « Kawss Kozah » pour le développement durable

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 249 nouveaux cas,​ 486.223 au total, dimanche 7 mars 2021 à 18 heures