Transport aérien

Royal Air Maroc va procéder à une augmentation de capital

Le transporteur aérien national procèdera à une augmentation de capital. La décision a été  validée lors d’une récente Assemblée générale extraordinaire. Les détails.


Royal Air Maroc poursuit ses efforts pour faire face à la crise sanitaire qui a drastiquement impacté ses activités. Dans ce sens, et après avoir réduit sa flotte et ses dessertes, la compagnie aérienne nationale va procéder à une augmentation de capital, rapporte Ledesk.ma dans l’une de ses récentes publications. Le journal précise que cette décision a été actée lors d’une Assemblée générale extraordinaire tenue le 13 novembre. L’augmentation de capital portera sur un montant de 3,4 milliards de DH.

Lire aussi| Amine Sabah: « certains chefs d’entreprises voient en cette crise une opportunité d’investissement à saisir sur le plan financier »

« La souscription sera ouverte du 20 au 20 décembre inclus. Le délai de souscription sera clos par anticipation dès que tous les droits de souscription à titre irréductible auront été exercés ou que l’augmentation de capital aura été souscrite en totalité, après renonciation individuelle à leurs droits préférentiels de souscription des actionnaires n’ayant pas souscrit », indique la compagnie aérienne. Ledesk.ma précise que la priorité ira à l’Etat et le Fonds Hassan II et rappelle que le PDG de la RAM, Abdelhamid Addou, avait signifié dans une lettre envoyée au personnel en mai que la reprise se traduira par des sacrifices et que la route sera longue et pleine de turbulences.

Lire aussi| Opportunités Covid-19 : Mercure Industrie étoffe le rang des industriels qui se lancent à l’assaut des dispositifs médicaux

« Nous devons aussi changer notre manière de travailler et revoir nos coûts et nos charges fixes de manière forte et pérenne, afin d’être plus compétitif et plus agile. Cette reprise nécessitera un plan clair, basé sur les prévisions publiées par l’IATA ainsi que les cabinets de conseil mondiaux. Ce qui nécessitera également une forte implication de l’Etat et des actionnaires », précisait Abdelhamid Addou, ajoutant que les discussions avec l’Etat sont en cours depuis le début de la crise sanitaire.

 
Article précédent

El Guerguarat : Moscou appelle à l’apaisement des tensions

Article suivant

Coronavirus : CoronaVac, l’autre vaccin chinois dans les starting blocks