Automobile

Stratégie : Renault compte désormais faire sa «Renaulution»

La firme au losange vient de publier ses chiffres de ventes mondiales et annonce une baisse de 21,3% sur un marché en repli de 14,2%, compte tenu de l’impact de la pandémie de la covid-19. Pour autant, l’année en cours devrait être décisive pour le constructeur français qui nourrit de solides ambitions de développement à travers son nouveau plan stratégique baptisé «Renaulution». Ce dernier sera dévoilé ce jeudi 14 janvier.


Le staff dirigeant du constructeur français qui considère que cette baisse est principalement due à sa forte exposition dans les pays ayant subi un confinement strict et à la suspension de ses activités commerciales au 2ème trimestre. Ce même staff qui pointe du doigt un ralentissement de ses ventes au 4ème trimestre, notamment en France.

Dans le détail, les ventes de Renault en Europe se sont élevées à 1 443 917 unités, en baisse de 25,8% sur un marché en recul de 23,6%. Sur le seul territoire français, les ventes ont baissé de 23,3%. Ailleurs, elles se sont repliées de 13,3% en Chine, de 23,3% dans la zone Afrique, Moyen-Orient, Inde, Pacifique et de 38,6% sur le continent américain.

Lire aussi | Coronavirus : les malades du Covid bénéficient d’une immunité de 8 mois au minimum [Etude]

Fort heureusement, quelques bonnes nouvelles sont venues émailler le bilan commercial global du constructeur français. En effet, il demeure sur la plus haute marche du podium s’agissant du segment du véhicule électrique en Europe, avec 115 888 véhicules écoulés, en hausse de 101,4% par rapport à 2019. Par ailleurs, la Zoé demeure la voiture électrique la plus vendue avec 100 657 unités (+114%). De même que sur le segment des utilitaires électriques, le Kangoo Z.E. est le véhicule le plus prisé de la clientèle. 

«Nous privilégions désormais la profitabilité aux volumes de ventes, avec une marge unitaire nette par véhicule plus élevée, et ce, sur chacun de nos marchés», s’est exprimé Luca de Meo dans le cadre de ce bilan chiffré. Le Directeur général de Renault qui va d’ailleurs dévoiler ce jeudi 14 janvier sa nouvelle feuille de route baptisée «Renaulution».

Il entend prendre de nouvelles résolutions stratégiques histoire d’affronter la révolution qui agite désormais le secteur automobile sans son ensemble. Faut-il souligner que les véhicules à mobilité propre constituent une donne incontournable dans l’échiquier automobile mondial. Rappelons que le groupe automobile français est désormais structuré autour de quatre marques, à savoir Renault, Dacia, Alpine et la nouvelle marque de mobilité «Mobilize».

Lire aussi | Industrie : les japonais Yazaki et Sumitomo vont créer 8300 emplois au Maroc

Justement, Renault a annoncé le lundi 11 janvier courant la nomination de Laurent Rossi au poste de Directeur général de la marque Alpine. Il aura en charge les activités Alpine Cars, Sport, F1 et compétition. Il est rattaché à Luca De Meo, au même titre que Denis Le Vot, Directeur général des marques Dacia et Lada. Clotilde Delbos, Directrice générale adjointe et directrice financière du groupe, a également en charge la marque consacrée aux nouvelles mobilités.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mardi 12 janvier

Article suivant

Coronavirus : les mesures de précaution prolongées d'une semaine