Automobile

Un autre équipementier indien s’implante à Tanger

Un an, presque jour pour jour, après l’inauguration à Tanger de l’usine de Varroc, un des plus grands fabricants mondiaux des systèmes d’éclairage pour automobile, un autre équipementier automobile indien pose son baluchon dans notre pays.


Cette fois-ci, c’est le groupe Kwangjin qui a choisi, lui aussi, la capitale du Nord du Maroc pour y ériger sa première unité industrielle en Afrique. Aussi, ce spécialiste des mécanismes et moteurs de vitrage pour véhicules, vient-il de créer Kwangjin Morocco Autosystems, une entité basée à Tanger Automotive City, la zone franche adossée au port Tanger Med et qui a pour objet de concrétiser l’investissement dans une nouvelle unité industrielle devant entrer en service en 2021.

Pour l’instant, rien ne filtre sur l’enveloppe qui sera mobilisée par le groupe basé à Chennai (capitale de l’État du Tamil Nadu au sud-est de l’Inde) pour son implantation au Maroc, ni sur son mode de financement (sachant que Varroc avait financé une bonne partie de son usine tangéroise par un prêt de près de 180 millions de DH obtenu auprès de la BERD) ; mais selon les premiers éléments d’informations, il sera d’au moins 50 millions de DH pour la première phase.

Lire aussi : Le groupe turc Martur obtient un prêt de la SFI pour son projet marocain

Après plusieurs visites opérées au Maroc au cours des deux dernières années par des délégations d’hommes d’affaires indiens, il semblerait que le courant des IDE indiens vers notre pays se consolide de plus en plus. D’ailleurs, le Maroc, qui ambitionne de faire partie à court terme des 20 meilleurs constructeurs automobiles au monde, a tout à apprendre de l’exemple de l’Inde où l’industrie automobile a connu un développement fulgurant au cours de la dernière décennie, au point de représenter en 2018 environ 7% du produit intérieur brut du pays (contre moins de 5% pour le Maroc) avec 4,02 millions d’unités (hors véhicules à deux roues) produits par an (alors que le Royaume vise la barre de 750.000 véhicules en 2021). 

 
Article précédent

Portnet met en garde contre des emails frauduleux

Article suivant

La RAM s’adapte au coronavirus