Armement

Ventes d’armes françaises. Le Maroc détrône l’Algérie et devient le premier client de la France en Afrique [Rapport]

Le Maroc a acheté pour plus de 425,9 millions d’euros d’armes à la France, durant l’année 2020. Il se place ainsi comme troisième client de la France à l’échelle mondiale et premier sur le continent africain, détrônant du coup l’Algérie, selon un rapport sur les exportations d’armement en 2020 que vient d’adresser le ministère français des Armées au Parlement.


 Le ministère français des Armées vient de rendre public son rapport annuel au Parlement sur les exportations d’armement 2020.

Avec 4,9 milliards d’euros de commandes enregistrés en l’année dernière, les ventes d’armes françaises sont en forte baisse par rapport aux années précédentes (8,3 milliards d’euros en 2019).

Un effet de la pandémie de Covid-19, estime le ministère des Armées. La France conserve néanmoins sa troisième place sur le podium mondial derrière les Etats-Unis et la Russie, et devant la Chine et l’Allemagne. 

Dans cette année en berne, le Maroc est devenu le premier client de la France en Afrique, avec des commandes d’un montant de 425,9 millions d’euros, selon le rapport du ministère français des Armées qui détaille entres autres les ventes d’armement à destination des pays africains.

Le Royaume est suivi sur le continent par le Sénégal (217,2 millions d’euros) et l’Algérie (41,1 millions d’euros). Le Cameroun et la Côte d’Ivoire complètent le top 5.

Pour rappel, une année auparavant, le Maroc était le deuxième acheteur après l’Algérie. Cette année-là, en 2019, les grands acheteurs d’armes françaises en Afrique étaient, plutôt, dans l’ordre, l’Algérie (117,7 millions d’euros), le Maroc (81,6 millions d’euros) et le Nigeria (32,4 millions d’euros).

Lire aussi | Défense et renseignement. Les drones, nouvelle arme des états : le Maroc se distingue

L’Afrique du Sud, en quatrième position des acheteurs d’armes françaises sur le continent avec 3,1 millions d’euros, était loin derrière.

A l’échelle mondiale, le Maroc arrive troisième en tête des clients de la France en 2020, après l’Arabie saoudite (703,9 millions d’euros) et les États-Unis (433,6 millions d’euros), selon le rapport. Mais toujours est-il que les pays européens restent les principaux clients de l’Hexagone en 2020.

Ce résultat, en retrait par rapport aux précédentes années, s’explique en partie par les contraintes liées à la crise sanitaire mondiale qui ont repoussé à 2021 plusieurs prospects d’armement, en raison de la suspension des discussions commerciales et des décisions d’investissement associées, ainsi que par « l’absence de grands contrats supérieurs à 500 millions d’euros pour l’année 2020 », souligne le ministère français des Armées dans ce rapport.

Sur le plan des prises de commandes, la zone Europe représente pour la deuxième année consécutive la principale destination des exportations françaises avec 25 % (15 % pour les pays de l’Union européenne et 10 % pour les autres pays européens), le Royaume-Uni et la Grèce figurant parmi les six premiers clients français. 

Juste derrière, la zone Proche et Moyen-Orient représente 24 % des commandes, contre 22 % pour la zone Asie-Océanie, soit une part légèrement supérieure à celle observée ces trois dernières années. L’Afrique comptabilise quant à elle 16 % du total des commandes.

Lire aussi | Le britannique Predator Oil and Gas annonce la présence de gaz à Guercif

 
Article précédent

Le britannique Predator Oil and Gas annonce la présence de gaz à Guercif

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 1057 nouveaux cas, 542.462 au total, dimanche 11 juillet 2021 à 16 heures