Diplomatie

Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l’Afrique

Le fait que les ministres chinois des Affaires étrangères choisissent l’Afrique pour leur première visite à l’étranger chaque année montre que la Chine accorde une grande importance à l’Afrique, a déclaré le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi.


La Chine entretient depuis 1991 une bonne tradition diplomatique selon laquelle les ministres chinois des Affaires étrangères se rendent chaque année en Afrique pour leur première visite à l’étranger, a expliqué Wang Yi dans une interview accordée au Quotidien du Peuple. Il a conclu samedi sa tournée dans cinq pays africains, à savoir le Nigeria, la République démocratique du Congo, le Botswana, la Tanzanie et les Seychelles. Une action aussi concrète symbolise également l’amitié traditionnelle entre la Chine et l’Afrique et le ferme soutien de la Chine au développement et au renouveau de l’Afrique, a indiqué le ministre, ajoutant que cela illustrait aussi le principe diplomatique majeur selon lequel la Chine est toujours solidaire des pays en voie de développement.

Lire aussi| Un webinaire pour débattre sur l’Afrique post-Covid

Rappelant que cette tradition est maintenue depuis 30 ans, Wang Yi a souligné qu’elle ne devait pas être interrompue cette année par la pandémie de Covid-19 et que la Chine ne reculerait pas devant les difficultés. Les deux parties doivent surmonter les difficultés, promouvoir la coopération et chercher ensemble un avenir meilleur à travers une communication en face à face, a affirmé le ministre.

Le chef de la diplomatie chinoise a déclaré qu’il s’était entretenu avec les dirigeants et les ministres des Affaires étrangères des cinq pays africains. Au cours de ces discussions, ils se sont largement accordés sur la mise en œuvre des importants consensus atteints par les dirigeants chinois et africains, le maintien de l’amitié traditionnelle entre les deux parties et le renforcement de la confiance politique mutuelle. Il a ajouté qu’ils s’étaient également mis d’accord sur la lutte conjointe contre la pandémie, l’accélération de la reprise des grands projets de coopération, la promotion de la construction conjointe de la Ceinture et la Route et le renforcement de la coordination dans les affaires régionales et mondiales.

Une série d’accords ont aussi été signés pendant ces rencontres, ce qui a permis d’approfondir l’amitié bilatérale, de consolider la confiance mutuelle, de promouvoir la coopération et d’accumuler des consensus, a affirmé Wang Yi.

Lire aussi|Banque mondiale : la crise sanitaire offre une fenêtre d’opportunités au secteur privé marocain

Avec Xinhua

 
Article précédent

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du vendredi 15 janvier 2021

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, vendredi 15 janvier