AutomobileNécrologie

Voitures anciennes Le collectionneur Omar Bekkari nous a quittés

Le monde de l’automobile ancienne dans le Royaume, a perdu l’un de ses plus éminents collectionneurs et fervent défenseur du patrimoine automobile de collection dans le Royaume. En effet, Omar Bekkari s’en est allé le 12 janvier courant.  


Ancien commandant de bord de la Royal Air Maroc, Omar Bekkari s’était pleinement consacré à cette passion qui lui a toujours tenu à cœur ; à savoir celle de la restauration et de la préservation des voitures anciennes. Installé à Marrakech, il s’est toujours efforcé de faire partager à tout un chacun les trésors automobiles qu’il avait accumulés au fil des ans et qui sont exposés en plein cœur d’une surface automobile exceptionnelle baptisée le Domaine du Rétro. C’est depuis sa plus tendre enfance qu’il avait eu cette passion de l’automobile, une passion qu’il a su transmettre notamment à ses fils et qui la perpétuent avec succès. Faut-il préciser qu’une bonne partie des voitures de collection d’Omar Bekkari ont été dégotées dans le Royaume. Au fil du temps, il a su réunir une belle brochette de véhicules à la valeur inestimable. Et ce n’est pas tout, puisqu’Omar Bekkari a poussé sa passion jusqu’à s’entourer des meilleurs spécialistes locaux en matière de restauration automobile. «Notre ami et grand frère Omar Bekkari, membre d’honneur de notre Fédération depuis sa création vient de nous quitter», ont tenu à témoigner les membres de la Fédération Marocaine des Automobiles Anciennes. Et d’ajouter: «Omar Bekkari était un grand, très grand passionné d’automobiles. C’était un personnage discret, mais il nous a permis de visiter plusieurs fois et avec un accueil toujours chaleureux le Domaine du Rétro, un lieu unique à Marrakech où le temps s’arrête». Et de conclure «le monde de l’automobile ancienne perd un grand passionné. Nos pensées accompagnent sa famille, ses amis et ses proches collaborateurs».

 
Article précédent

France : Google va rémunérer une partie de la presse

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 21 janvier