Automobile

Africa Motors conclut sa méga tombola en apothéose

Africa Motors, filiale du groupe Auto Hall et distributeur de la marque DFSK, a organisé le 2 février, la cérémonie du dernier tirage au sort de sa méga tombola au sein de son showroom situé au km 12 sur l’autoroute reliant Casablanca à Rabat. Les détails.


Ce dernier tirage au sort a permis à Africa Motors de distribuer de gros lots à sa clientèle. L’événement a été marqué par la présence de quelques membres du staff du groupe dont notamment Hamid Benkirane, Brand manager de DFSK. les lots distribués lors de ce tirage sont en effet d’une valeur plus importante que les précédents tirages. Le premier prix étant une voiture de luxe DFSK- Glory IX5 d’une valeur de 299.000 DH. Le deuxième lot est un SUV (de marque Glory) d’une valeur de 239.000 DH, et le troisième est un véhicule d’une valeur de 94.000 DH.

Lire aussi| Dématérialisation : la DGI accélère la cadence

« La particularité de ce dernier tirage réside dans l’importance des lots qui ont été gagnés. Nous avons vraiment terminé cette tombola en apothéose. Ce n’est pas tous les jours que des gens ont la chance de gagner des lots de 300.000 DH. Aujourd’hui, nous avons distribué pour plus de 600.000 DH de lots en termes de valeur. Ce n’est pas rien. Nous avons lancé cette initiative pour encourager nos clients à venir visiter nos showrooms dans cette période de crise sanitaire. Et la clientèle a bien répondu à notre appel », a assuré Hamid Benkirane. En termes d’impact, il va sans dire que la marque est bien satisfaite des retombées de cette méga tombola.

Lire aussi| Vaccination anti-Covid : le Maroc a déjà vacciné plus de 126.000 personnes

« Nous avons terminé l’année avec près de 3000 véhicules vendus. Nous sommes en première position sur le segment VUL. Nous avons terminé l’année avec une part de marché de 20% aussi. Je pense que le bilan est largement positif. Et nous prenons déjà un nouveau rendez-vous pour l’année 2021 avec nos clients », conclut le Brand manager de DFSK.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mardi 2 février

Article suivant

Reporter les élections est une nécessité