Investissement

Casablanca-Settat : les détails du plan stratégique 2020-2022 du CRI

Le Centre régional d’investissement (CRI) de la région Casablanca-Settat vient de mettre en branle son plan stratégique 2020-2022. Voici les grands axes de cette nouvelle feuille de route.


Le Centre régional d’investissement (CRI) a adopté son plan stratégique 2020-2022 lors de son deuxième conseil d’administration tenu le 28 octobre. Ainsi, les axes principaux de cette nouvelle feuille de route du CR portent sur le renforcement des compétences et de l’expertise des ressources humaines. Soulignons qu’à travers ce nouveau plan, le CRI s’inscrit en effet dans une culture d’excellence permettant à ses ressources de mener à bien leurs missions, la facilitation administrative et le suivi des décisions de la CRUI (Commission régionale unifiée de l’investissement) via la continuité du processus de dématérialisation et l’amélioration continue de la plateforme CRI-INVEST.

Lire aussi| Plan de relance : Mohamed Benchaâboun détaille les chantiers prioritaires

Dans le détail, ce plan stratégique porte aussi sur l’accompagnement des TPME avec la création du premier pôle intégré de l’accompagnement au niveau régional, l’amélioration des services aux investisseurs en termes de conciliation et médiation en synergie avec les parties prenantes et le secteur privé. Il est également question de développer une plateforme digitale de veille et d’intelligence économique, qui couvre la collecte, l’analyse et la publication de la data économique régionale au profit des investisseurs, des décideurs et des acteurs locaux, outre la promotion des opportunités d’investissement de la région via l’élaboration d’une offre territoriale attractive.

Par ailleurs, lors de cette réunion, le directeur général du CRI, Salmane Belayachi, a fait un bilan d’étape du chemin parcouru de janvier à septembre 2020, et a mis en avant plusieurs chantiers relatifs à l’organisation du CRI et ses réalisations, notamment celles de la Commission régionale unifiée de l’investissement (CRUI). Il a fait remarquer que la mise en place de cette commission est une révolution en termes de traitement administratif des dossiers d’investissement, son mode opératoire permettant d’adopter le vote à la majorité dans l’octroi des décisions, avec un délai réglementaire maximal d’un mois comme délai d’instruction des dossiers déposés. Selon lui, l’objectif escompté est de réussir à dynamiser l’investissement en tant que moteur de relance économique.

Lire aussi| Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois

Notons que les projets ayant reçu un avis favorable vont permettre d’attirer plus de 37 milliards de DH d’investissement avec une projection de création de plus de 22000 emplois directs. Aussi, l’accompagnement des investisseurs et des TPME a été placé au cœur de la stratégie du CRI de Casablanca-Settat. Ainsi, 70 investisseurs et entreprises ont été accompagnés pour faciliter leurs installations, leurs développements et le règlement des différends survenus au cours de leurs fonctionnements. Force est de souligner également que la plateforme CRI-Invest est venue à point nommé donner une nouvelle dynamique aux services du CRI. Enfin, précisons que la nouvelle stratégie s’inscrit dans une démarche de conduite de changement visant à permettre la mise en œuvre des nouvelles missions du CRI, une approche participative et d’intelligence collective novatrice.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures

Article suivant

Vaccin grippal : le ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté