Société

Chirurgie esthétique au Maroc : TF1 explique pourquoi elle a retiré son reportage

 Au cours de l’émission Sept à huit du dimanche 7 février, la chaîne TF1 a diffusé un reportage sur la chirurgie esthétique au Maroc, intitulé « Maroc, la folie du bistouri ». Le reportage qui a choqué de nombreux internautes marocains sur les réseaux sociaux, a été retiré du replay. Contactée par Challenge, TF1 donne ses raisons.


Le reportage aura fait parler de lui autant pour sa forme que pour son contenu. Au cours de l’émission Sept à huit du dimanche 7 février, la chaîne TF1 a proposé un reportage choc sur la chirurgie esthétique au Maroc. Intitulé « Maroc, la folie du bistouri », celui-ci a fait la part belle aux stéréotypes et préjugés, à l’heure où la chirurgie esthétique ne cesse de se banaliser. En effet, si l’émission a suivi plusieurs patientes très fières de leur corps transformé pour correspondre à certains canons de beauté, le reportage présente le Maroc en tant que pays « conservateur » avec des « valeurs occidentales », opposant dans la foulée la pratique de « mariage forcé » et de « polygamie » à une nouvelle classe de jeunes riches et banchés « Instagram » soucieux de son « apparence physique ».

Lire aussi|L’ANME dénonce l’atteinte aux « institutions marocaines, à leur tête l’Institution monarchique » par la chaine algérienne Echourouk

Un chirurgien, qui propose à ses clients de leur faire le « Ferrari design », a également choqué de nombreux internautes marocains. Face à un tel tollé, le reportage a été retiré. « Nous avons effectivement préféré retirer ce sujet du Replay à la demande d’une des patientes que nous avons filmées. Elle était pleinement d’accord pour participer à notre reportage mais depuis la diffusion de ce dimanche 7 février, elle fait l’objet de railleries et de commentaires désobligeants, de la part de son entourage mais aussi d’internautes sur les réseaux sociaux. Afin de préserver sa tranquillité, nous avons décidé de ne pas mettre ce sujet en replay. Cette décision n’est aucunement liée à l’utilisation de l’expression Ferrari design », explique Caroline Stevens, responsable communication – information TF1.

Il faut dire que les internautes marocains ne se sont pas seulement contentés de critiquer le reportage, ils l’ont également tourné en dérision sur les réseaux sociaux. « L’objet de ce reportage de Sept à huit était de montrer une réalité, qui s’est beaucoup développée dans la société marocaine, et de donner la parole à la fois à des médecins qui pratiquent cette chirurgie esthétique et à des femmes qui y ont recours », justifie Caroline Stevens.

Lire aussi|Moncef Slaoui : « je n’ai jamais dit qu’il y aurait suffisamment de vaccin pour vacciner tout le monde à la fois »

 

Baromètre "moral des patrons"

Avez vous l'intention de recruter en 2021 ?

Article précédent

Suivez le LIVE de l’émission « Ach Waq3 » de MFM Radio

Article suivant

Le N°1 mondial TUI préfère le Maroc à la France