Pandémie

Coronavirus. Bientôt un traitement efficace contre la Covid-19 sur le marché

Le laboratoire américain Merck, est sur la piste d’un traitement efficace contre la Covid-19. Il s’agit du Molnupiravir, une molécule qui réduirait de 50 % les risques d’hospitalisation ou de décès en contamination au coronavirus.


L’espoir d’un traitement efficace contre la Covid-19 semble à nouveau permis. On apprend en effet, qu’un essai clinique de phase 3 vient de confirmer l’efficacité d’une nouvelle molécule contre la Covid-19. Il s’agit du Molnupiravir produit par le laboratoire pharmaceutique Merck, qui a récemment annoncé qu’il va demander l’autorisation de la FDA (agence des médicaments américaine).

Le propre de cette nouvelle molécule ? Elle réduirait, selon Merck, de 50 % les risques d’hospitalisation ou de décès en contamination au coronavirus. « S’il était autorisé, ce dernier serait le premier traitement grand public mis sur le marché. Jusqu’à présent, les seuls traitements disponibles comme les anticorps monoclonaux (Tocilizumab, Regeneron…) doivent être administrés par voie intraveineuse à l’hôpital et sont extrêmement coûteux (plus de 2.000 euros par dose) », explique-t-on.

Lire aussi | Maroc. La situation épidémiologique en nette amélioration

Merck indique que l’essai clinique de phase 3 montre « des résultats assez spectaculaires ». « Sur les 775 personnes enrôlées dans l’essai, le taux d’hospitalisation ou de décès chez les patients ayant reçu le médicament était de 7,3 %, contre 14,1 % chez ceux ayant reçu un placebo, soit une réduction de près de 50 % », précise le laboratoire, ajoutant qu’aucun décès n’a été enregistré chez les personnes traitées avec le Molnupiravir, contre 8 dans le groupe placebo.

Notons aussi que l’essai a été effectué un peu partout dans le monde entier, et le Molnupiravir a plutôt montré son efficacité contre les différents variants du Covid-19 (delta, gamma, ou le variant MU). « Merck a déjà commencé la production de Molnupiravir à grande échelle et prévoit de fabriquer les doses nécessaires pour 10 millions de traitements d’ici la fin de l’année. Le groupe a déjà passé des accords avec plusieurs gouvernements, dont les États-Unis qui ont prévu d’en acheter 1,7 million si le Molnupiravir est approuvé », assure futura-sciences.com.

Lire aussi | Le groupe Abroun se lance dans la fabrication de produits d’électroménager

On apprend aussi, que le Molnupiravir pourrait également être utilisé en prévention pour réduire la circulation du virus. «  D’autres laboratoires travaillent sur des antiviraux en comprimés, comme la biotech Atea Pharmaceuticals et le laboratoire Roche, qui étudient l’efficacité d’un traitement comparable, appelé AT-527 », conclut futura-sciences.com.

 
Article précédent

Le groupe Abroun se lance dans la fabrication de produits d’électroménager

Article suivant

Marché des voitures neuves. La tendance haussière se maintient à fin septembre au Maroc