Pandémie

Coronavirus. Un nouveau vaccin administré par voie nasale commercialisé dès 2023

Les recherches et travaux vont bon train pour la production d’un nouveau type de vaccin anti-Covid-19. Ce dernier sera administré par voie nasale et se révèle plus efficace que tous les autres vaccins actuellement sur le marché. Les détails.


Il s’agit d’un vaccin anti-Covid-19 qui sera administré par voie nasale. Et d’après l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (France), « les tests pré-cliniques de ce vaccin à base de protéines virales, encapsulées dans des nano-particules à base d’amidon et de lipides, ont montré des résultats très positifs sur des souris et des hamsters dorés ». La même source indique que « ces résultats n’ont toutefois pas encore été publiés dans une revue scientifique ».

Lire aussi | Idriss Bensmail quitte la BMCI

Selon futura-sciences.com, l’INRAE et l’université de Tours assurent que la plus-value de ce vaccin réside dans sa capacité à couper la transmission entre individus, en agissant directement sur la muqueuse nasale.Les chercheurs travaillant sur ce vaccin expliquent aussi que contrairement aux vaccins intra-musculaires, seuls les vaccins à administration par voie nasale seraient capables d’éviter la présence de virus dans le nez, qui constitue le stade initial de l’infection.

« Ils induisent en effet une immunité au niveau des muqueuses nasales, porte d’entrée et lieu de multiplication du virus », poursuivent-ils. D’après Isabelle Dimier-Poisson, responsable de l’équipe de recherche BioMAP de l’INRAE et de l’université de Tours, les expériences ont montré que le vaccin arrête très précocement la transmission. « Je travaille sur des animaux qui sont infectés : deux jours après, je constate que la charge virale dans les poumons est explosive. Si je regarde la même chose sur les animaux qui ont été vaccinés et infectés, je ne retrouve aucune trace du virus dans les poumons », précise-t-elle.

Lire aussi | OCP et l’Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d’engrais

Notons qu’il s’agit d’un vaccin sans adjuvant. Isabelle Dimier-Poisson fait aussi remarquer que BioMAP a réussi à obtenir « 100 % de survie » sur des souris vaccinées, puis infectées par la Covid-19, contre « 100 % de mortalité » sur des souris non-vaccinées. Force est de souligner que la mise sur le marché dudit vaccin est prévue pour 2023.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 693 nouveaux cas, 920.374 au total, lundi 20 septembre 2021 à 16 heures

Article suivant

Nouveauté. La Ford Fiesta s'offre une cure de fraîcheur