Nécrologie

Covid-19 : le tourisme marocain perd Rahou Belghazi, une de ses figures emblématiques

Triste nouvelle pour le monde de l’hôtellerie et du tourisme marocain. Déjà secoué et balloté par la crise économique due à l’effet du coronavirus, le secteur vient de perdre un de ses piliers en la personne de Rahou Belghazi, victime lui aussi du fameux virus.


L’annonce faite le samedi a secoué ce monde déjà meurtri par la crise. Trois fois président du Conseil provincial du tourisme de Ouarzazate depuis 2004, cet homme discret était le directeur du prestigieux hôtel « Berbère Palace » de la même ville. Il a également dirigé l’hôtel Tour Hassan de Rabat. Considéré comme l’un des piliers de l’hôtellerie marocaine, il est un grand militant et a œuvré inlassablement pour positionner la ville de Ouarzazate sur la carte du tourisme au Maroc.

Lire aussi | Rentrée scolaire au Maroc : voici les scénarios choisis par le ministère de l’Education Nationale

Le défunt a fait une longue carrière dans le tourisme marocain, militant pour sa réussite et pour la considération des villes éloignées des principaux pôles d’attraction touristique. Il fit ses études supérieures spécialisées en Belgique. Il a été l’un des acteurs principaux dans la création du premier Conseil provincial du tourisme au Maroc (CPT Ouarzazate). Il a également occupé la fonction de président de l’Association de l’industrie hôtelière (AIH) depuis sa création en 1986. Très dynamique, il était présent dans les foires et les salons, promouvant inlassablement son pays et sa région.

Rahou Belghazi s’est éteint à 69 ans, des suites de complications liées au coronavirus. Challenge et l’ensemble du Groupe Les Editions de la Gazette présentent leurs condoléances à la famille éplorée, à ses proches et à l’ensemble de la profession.

Inna lillahi oua inna ilayhi rajioun.

Lire aussi | Rentrée scolaire au Maroc: l’enseignement se fera à distance

 
Article précédent

Rentrée scolaire au Maroc : voici les scénarios choisis par le ministère de l'Education Nationale

Article suivant

Covid-19 : Le Maroc, troisième pays africain le plus touché