Industrie

IFC soutient le développement du groupe One Tech Holding au Maroc et en Tunisie

IFC accorde un financement de 23 millions d’euros au groupe tunisien One Tech Holding. Cette enveloppe va permettre à l’entreprise de poursuivre son développement sur les marchés marocain et tunisien.


C’est un soutien financier de taille que vient de recevoir le groupe tunisien One Tech Holding (OTH). Engagé dans une stratégie de développement sur son marché (Tunisie) et à l’international, notamment au Maroc, OTH va en effet bénéficier d’une enveloppe de 23 millions d’euros de la part de la Société Financière Internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale. L’objectif de ce financement, qui intervient dans le contexte actuel marqué par la pandémie de Covid-19, est d’accompagner le développement en Tunisie, au Maroc et l’international du groupe, et surtout de stimuler la création d’emplois et la croissance économique dans les deux pays, apprend-t-on.

Lire aussi| Les compagnies d’assurances à l’épreuve des impayés

Soulignons que One Tech Holding est un important fournisseur de câbles industriels, d’énergie et de télécommunication ainsi que de composants et de modules mécatroniques utilisés principalement dans le secteur automobile mais aussi dans les secteurs industriel et médical. OTH dispose déjà de deux unités de production dont l’une à Tanger et l’autre à Tunis (Tunisie). Selon l’IFC, le financement accordé va permettre aux deux usines de créer plus de 2000 emplois directs et 2400 emplois indirects dans les deux pays. Il est également question de renforcer les capacités technologiques ainsi que les compétences techniques des employés du groupe.

« One Tech Holding, partenaire de l’IFC depuis 2008, est un bel exemple de l’intégration régionale pour le Maghreb. Cette PME tunisienne à fort potentiel étend ses activités au Maroc, créant ainsi des emplois et contribuant à renforcer la chaîne de valeur régionale de l’industrie automobile au Maghreb », souligne Xavier Reille, Directeur d’IFC pour le Maghreb. De son côté, Hédi Sellami, directeur général de One Tech Holding, fait remarquer que le soutien de l’IFC va permettre à l’entreprise de renforcer ses capacités, d’acquérir des technologies plus sophistiquées, et accroître la production de produits à plus forte valeur ajoutée, tout en développant les énergies renouvelable.

Lire aussi| Le marocain Pharmavet vendu au français Neftys Pharma

« Notre ambition est aussi d’intégrer davantage les activités de recherche et développement à nos opérations et d’accroitre notre capacité à intégrer des solutions complètes afin de devenir un maillon essentiel de la chaîne de valeur du secteur manufacturier régional et global », assure-t-il. Rappelons que depuis le début de la pandémie de Covid-19, IFC a intensifié son soutien au profit du secteur privé avec la mobilisation de 8 milliards de dollars, s’inscrivant dans le cadre d’une enveloppe globale de 14 milliards de dollars du Groupe de la Banque mondiale pour soutenir les entreprises et leurs salariés face à la baisse de l’activité économique causée par la crise sanitaire. 

 
Article précédent

Mohammed Kadmiri devient le premier agent judiciaire des collectivités territoriales du Maroc

Article suivant

Coronavirus : 395 nouvelles guérisons vendredi 17 juillet à 18 heures, 2100 cas actifs