Emigration

Le Maroc au top 3 des migrants clandestins vers l’Europe

Si les Marocains dominent toujours la liste des étrangers ayant acquis la nationalité française, selon les statistiques officielles de l’Office statistique de l’Union Européenne (Voir article du 06 septembre 2020 « Acquisition de la nationalité française : les Marocains en tête »), nos compatriotes tiennent également le haut du pavé des arrivées « irrégulières » de migrants vers l’Europe au titre de l’année 2019.


En effet, les derniers chiffres définitifs de Frontex, l’Agence européenne de contrôle des frontières, situent le Maroc au troisième rang des pays dont sont originaires les 123.660 migrants arrivés clandestinement aux 27 pays membres de l’Union Européenne au cours de l’année précédente. Aussi, avec un peu moins de 9.000 immigrés clandestins, le Maroc devance l’Algérie, la Guinée et l’Iraq tout en étant bien loin derrière l’Afghanistan et la Syrie qui demeurent en tête avec respectivement plus de 28.000 et près de 20.000 migrants.

Lire aussi | Le Maroc dépasse la Chine en contaminations au Covid-19

Globalement, les arrivées aux frontières européennes sont en net repli ces dernières années notamment par rapport à 2015, année qui, avec un total dépassant la barre du million de migrants illégaux, avait explosé tous les compteurs et alimenté toutes les peurs instrumentalisées à loisir par les formations d’extrême droite un peu partout en Europe. Une chute principalement due au resserrement des contrôles opérés sur les routes migratoires de Méditerranée centrale et occidentale, une «performance » à laquelle contribue grandement le Maroc qui se défend d’être le gendarme migratoire de l’Europe en bloquant chaque année à son niveau, des dizaines de milliers de candidats africains à l’immigration clandestine.  

Lire aussi |Casablanca : vers la création d’un Centre Hospitalier de l’Entreprise

Et si le nombre d’arrivées décroît globalement et significativement, celui des renvois de migrants irréguliers vers leurs pays d’origine n’a jamais été aussi haut, atteignant 15.850 en 2019 avec pour principaux pays de destination l’Albanie, la Tunisie et la Géorgie. Avec la crise économique et sanitaire qui frappe durement le monde, le trend baissier des migrants sera difficile à maintenir en 2020, à commencer par le Maroc où près de 2 millions d’emplois ont été détruits jusqu’à présent. L’Europe est donc avertie! 

 
Article précédent

Indice du progrès social : le Maroc 97ème mondial

Article suivant

Tourisme : le délai de la demande de l’indemnité CNSS de juillet et août prolongé