Industrie

Le saoudien Amiantit prend le contrôle d’Amitech Maroc

Quinze ans après avoir pris pied au Maroc, le saoudien Amiantit y consolide ses positions. En effet, ce groupe industriel spécialisé dans les canalisations et le management de l’eau basé à Damman (Est de l’Arabie Saoudite) vient de prendre le contrôle à 85% d’Amitech Maroc, une joint-venture qu’il avait créée en 2006 (à 50%/50%) avec son partenaire local.


Cette montée dans le capital vient ponctuer plusieurs années de difficultés financières traversées par Amitech Maroc, qui fabrique sur son site de SAPINO (zone industrielle près de l’aéroport Med V de Casablanca) des canalisations en PRV (polyester renforcé de fibres de verre). Dans la foulée d’une augmentation de capital réalisée quelques semaines avant le changement intervenu dans le tour de table, la maison mère saoudienne a, désormais, les coudées franches pour imprimer un plan de redressement de la situation financière actuelle peu enviable.

Lire aussi | Les exportations marocaines de tomates vers la Russie divisées par trois en quatre ans

Il faut dire, que le marché de la fabrication des canalisations estimé à près de 1,2 milliard de DH par an est assez concurrentiel, avec la présence de plusieurs intervenants tels Sogea Maroc, Dimatit, SNCE, Future Pipe et OMCE. Et malgré leur excellente propriété intrinsèque, dont notamment une excellente résistance à la corrosion due aux produits agressifs et aux eaux saumâtres, les produits en PRV d’Amitech Maroc sont loin d’avoir une part de marché dominante. D’où une faible utilisation des capacités de la filiale d’Amiantit, lesquelles dépassent une capacité annuelle de 220 km.

Lire aussi | Mostafa Terrab, PDG de l’OCP :«nos plans de développement en cours et nos futurs investissements sont inscrits dans un développement vert»

Rappelons que le groupe Amiantit exerce ses activités dans trois secteurs : Fabrication et vente de divers types de tuyaux, développement et concession de licences de technologies liées à la production de divers types de tuyaux, construction et fourniture de machines de fabrication de tuyaux connexes, et gestion de l’eau. Le groupe exploite 30 usines de fabrication à travers le monde. En 2019, le chiffre d’affaires du groupe a été de 208 millions de dollars (un peu plus de 2 milliards de DH) pour un effectif de plus de 1.000 salariés.

 
Article précédent

Les exportations marocaines de tomates vers la Russie divisées par trois en quatre ans

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 108 nouveaux cas, 519.216 au total, lundi 31 mai 2021 à 16 heures