Santé

Les lunettes de vue offrent une protection contre le coronavirus [Étude]

Porter des lunettes de vue toute la journée pourrait réduire les risques de transmission du coronavirus, rapportent des chercheurs chinois qui ont constaté que les porteurs de lunettes étaient moins exposés au virus.


Les yeux pourraient être une voie de contamination plus importante qu’il n’y paraît. Dans les établissements de santé, la protection des yeux est une partie importante de l’ensemble d’équipement de protection individuelle (EPI) recommandé pour le personnel de soins de santé qui entre en contact étroit et prolongé avec les patients infectés par le coronavirus.

En Chine, les chercheurs ont constaté que, parmi un groupe de 276 patients admis à hôpital, la proportion de patients ayant déclaré porter systématiquement des lunettes plus de 8 heures par jour était inférieure à celle de l’ensemble des malades. Cela pourrait signifier que les porteurs de lunettes seraient moins susceptibles d’être infectés par la Covid-19.

Lire aussi |Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise

Les auteurs de l’étude rappellent que le SARS-CoV2 peut se transmettre par les yeux, au contact de mains infectées. Or, selon eux, avoir des lunettes sur les yeux empêcherait ce type de contact et pourrait apporter une protection à celui ou celle qui les porte. « Des études ont montré que les personnes normales se touchent involontairement les yeux environ 10 fois par heure. Les yeux manquent généralement de protection, et une abondance de l’enzyme 2 de conversion de l’angiotensine du récepteur du Sars-CoV-2 a été trouvée sur la surface oculaire par laquelle le Sars-CoV-2 peut pénétrer dans le corps humain », expliquent les scientifiques.

Lire aussi | Covid-19 : le Maroc, désormais, deuxième nation africaine la plus touchée

Les chercheurs apportent plusieurs limites à leur résultat. Ils n’appellent donc pas à généraliser le port des lunettes en complément de celui du masque. Une autre limite de l’étude est que l’enquête a eu lieu très tôt durant la pandémie et les statistiques descriptives ne comprennent pas de données sur le lavage des mains ou la distance physique.

 
Article précédent

Tourisme : Marrakech affûte ses armes pour la reprise

Article suivant

Taux directeur : CDG Capital anticipe des baisses supplémentaires lors des prochains Conseils de Bank Al-Maghrib