Enseignement supérieur

L’ISGA en passe d’être vendu à un fonds d’investissement

Après les groupes HEM et l’EMSI qui ont été rachetés tous les deux en 2018 par des acteurs étrangers, c’est au tour d’un autre poids lourd de l’enseignement supérieur privé au Maroc de changer de main. Cette fois-ci, il s’agit de l’ISGA (Institut Supérieur d’Ingénierie des Affaires), un groupe d’écoles privées d’enseignement supérieur présent dans plusieurs villes au Maroc à savoir Casablanca, Rabat, Marrakech, El Jadida et Fès.


Aussi, selon des sources proches, l’ex-IGA qui a changé de nom à l’occasion d’une scission il y a quelques années au sein des membres de la famille fondatrice (les Douiri), ayant abouti au rebranding des sites hors Casablanca de l’IGA en ISGA avant que le nouveau groupe ainsi créé ne rentre à nouveau à la capitale économique à travers l’ISGA Casablanca (inauguré en 2017), est en passe d’être vendu à titre majoritaire à un fonds étranger opérant déjà au Maroc.

Lire aussi | Air France KLM. Nicolas Fouquet prend la tête de la direction Afrique du Nord-Sahel

Si pour l’instant rien ne filtre quant au montant de la transaction, il est assuré que le nouveau maitre des lieux se ferait accompagner par un dirigeant du secteur qui prend aussi des parts au capital de la cible. En tout cas, après l’EMSI aujourd’hui contrôlé par le fonds londonien Actis, une des dernières écoles privées supérieures de formation d’ingénieurs au Maroc passera bientôt sous pavillon étranger.

Lire aussi | Mission française. Voici le calendrier scolaire modifié 2021-2022

Il faut dire, que c’est une tendance à l’échelle mondiale avec l’arrivée sur le terrain de l’enseignement supérieur de grands fonds d’investissement parfois spécialisés dans les métiers de l’éducation et aux poches des plus profondes.    Rappelons, que l’ISGA dispense plusieurs cursus en management et en ingénierie à la fois. A fin 2020, les cinq sites de l’ISGA avaient formé plus de 16.000 étudiants à date d’aujourd’hui, et le groupe ne compte pas s’arrêter là. 

 
Article précédent

Air France KLM. Nicolas Fouquet prend la tête de la direction Afrique du Nord-Sahel

Article suivant

Maroc. Formation du gouvernement : le RNI démarre les tractations