Automobile

Mobilité propre. Renault capitalise aussi sur l’hydrogène

Si Renault a fait du tout électrique l’un des leviers phares de sa stratégie de développement en matière de véhicules à mobilité propre, le constructeur automobile français mise également sur l’hydrogène. Il a dévoilé depuis peu sa feuille de route relative à la constitution de ce nouvel écosystème sous le nom d’Hyvia.


Une coentreprise détenue à parts égales avec «Plug Power», un opérateur américain leader mondial de solutions au service de l’écosystème à hydrogène. Selon la firme au losange, Hyvia est une contraction de «Hy» pour Hydrogène et du mot latin «Via» pour la route. Une façon d’incarner l’ambition de Renault d’ouvrir une nouvelle voie vers la mobilité «décarbonée».

Dans le détail, cette coentreprise offrira d’ici fin 2021 une large diversité de véhicules utilitaires légers à pile à combustible dont un Master Van, un Master dédié au transport de marchandises, voire un Master Citybus alloué au transport d’une quinzaine de personnes. Par ailleurs, Hyvia va proposer toujours à l’attention d’une clientèle de professionnels la production, le stockage et la distribution d’hydrogène vert avec, notamment, des stations de recharge d’ici la fin de l’année.  

Lire aussi | Etat d’urgence au Maroc. Nouvelles mesures décidées par le gouvernement

«Nous sommes convaincus chez Renault que c’est avec le segment des véhicules utilitaires légers que l’hydrogène va réellement amorcer son démarrage», nous a précisé Gilles Le Borgne, dans le cadre d’une récente table ronde digitale à laquelle Challenge était convié.

Et le Directeur de l’ingénierie du Groupe Renault de poursuivre : «pour ce type de véhicules utilitaires 100% électriques, il faudrait embarquer un certain nombre de batteries qui pénaliseraient la charge utile, en plus d’une autonomie et d’un temps de recharge long». Gilles Le Borgne qui a conclu son propos de la façon suivante : «le système de pile à combustible alimentée à l’hydrogène permet de disposer d’une autonomie de plus de 500 km et de faire le plein en quelques minutes seulement».

Lire aussi | France. Période de rodage d’une semaine pour le pass sanitaire

S’agissant de la gamme des trois utilitaires légers à hydrogène de Renault, ils ont été conçus sur une architecture dite «Dual Power», à savoir une double énergie, électrique et hydrogène. Aussi, leur autonomie peut donc aller jusqu’à 500 km, sachant que 100 km sont obtenus sur la seule énergie électrique, le reste provenant de l’énergie hydrogène. Des utilitaires qui sont tous équipés d’une batterie d’une capacité de 33 kWh et d’une pile à combustible de 30 kW.

A noter que selon les versions, ils sont aussi dotés de réservoirs contenant entre 3 et 7 kg d’hydrogène. Avec ces trois modèles, Hyvia affiche des ambitions élevées en Europe ; en effet, à l’horizon 2030, elle vise plus de 30% de part de marché du segment des véhicules utilitaires légers à hydrogène.

 
Article précédent

Porsche Macan. Un dernier restylage pour la forme

Article suivant

Suivez en direct le décollage de Jeff Bezos vers l'espace [Live]