Auto

Nomination : Rafik Lahlou intègre la Commission communication de la FIVA

Excellente nouvelle ! Rafik Lahlou vient d’être nommé membre de la Commission communication (social media) de la Fédération Internationale des Véhicules Anciens (FIVA), une association de grande envergure qui n’a d’autres objectifs que de préserver et de valoriser les véhicules anciens de par le monde. Une nouvelle responsabilité pour l’actuel viceprésident des Relations extérieures de l’Union Marocaine des Automobiles Anciennes (UMAA) qu’il aura vraiment à cœur de mener à bien.  


En étroite collaboration avec l’ensemble des services de la FIVA, Rafik Lahlou contribuera au sein de cette Commission communication à améliorer la visibilité de la Fédération auprès des médias, du public et des parties prenantes. Il entend également promouvoir le Maroc à l’international comme étant une terre de culture automobile de longue date qui compte à ce jour de fervents défenseurs et autres passionnés en matière de véhicules d’époque. Par ailleurs, il contribuera, toujours au sein de la FIVA, d’un point de vue rédactionnel à l’élaboration de sujets liés à l’automobile ancienne dans le monde, mais également au Maroc. Faut-il souligner que cette Commission communication compte plusieurs membres émanant de nombreux pays du globe dont la France, l’Allemagne, le Canada, la Hollande, l’Italie, l’Inde, la Roumanie ou encore le Maroc… «C’est avec fierté pour mon pays et avec passion pour la culture automobile qui me tient vraiment à cœur que j’ai accepté cette nomination», nous a déclaré Rafik Lahlou. Et d’ajouter : «elle constitue le prolongement de notre engagement de longue date pour la préservation et pour la valorisation du patrimoine automobile national, une mission que nous menons à bien et en bonne synergie au sein de l’UMAA, créée sous l’impulsion de Abdellah Abdellaoui».

Lire aussi |Les Entreprises de Voyage lancent un SOS 

Née en 1966, la FIVA est une association internationale à but non lucratif qui entend soutenir la préservation, la restauration, l’utilisation et la culture des véhicules anciens à moteur, et ce, à l’échelon de la planète. Elle défend également les intérêts des propriétaires de véhicules historiques. Représentée dans plus de 60 pays, elle compte à ce jour près de 2 millions de membres et se voit épaulée dans ses multiples activités par un grand nombre d’opérateurs professionnels et d’agences internationales, dont l’UNESCO, la fameuse Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. La FIVA qui promeut l’automobile d’époque à travers des événements internationaux, des expositions et autres Salons automobiles, des forums et des séminaires. Rappelons que la FIVA a toujours tissé avec le Royaume d’excellentes relations, apportant son soutien en termes de promotion à plusieurs événements liés à l’automobile d’époque, dont le Rallye Maroc Classic, initié par le regretté Jean-François Rageys, un indéfectible passionné de l’automobile et du Maroc.

Rafik Lahlou, son parcours 

Véritable touche-à-tout de par ses multiples activités au sein du Groupe média familial, Rafik Lahlou est avant tout un inconditionnel de l’automobile. Une passion qu’il nourrit dès son plus jeune âge. Diplôme de Bachelor en management obtenu aux États-Unis, il décida de faire un crochet en Suisse au sein de l’école du célèbre designer automobile Franco Sbarro pour y entamer un cycle de formation. De retour au Maroc en 2001 après avoir passé six ans chez Philip Morris International dans plusieurs continents, ses premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat lui ont permis d’évoluer dans le milieu qu’il affectionne ; à savoir celui de l’automobile. Conscient du développement des nouvelles technologies de l’information, via le réseau Internet, il fut le premier en Afrique à créer un site web consacré exclusivement à l’automobile et à son environnement courant 2000, à savoir tomobile.net Fondateur et Directeur de rédaction de plusieurs publications au sein du Groupe Les Éditions de la Gazette, dont VH Magazine et Challenge, il n’a eu de cesse d’y faire partager son amour de l’automobile à travers de nombreuses rubriques dédiées.

Ses rencontres avec d’éminentes personnalités lors d’événements nationaux et internationaux en tout genre, sa participation à plus d’une centaine d’essais automobiles à travers les cinq continents durant les quinze dernières années ont fait de lui une personnalité très expérimentée, reconnue et appréciée du monde l’automobile dans le Royaume. Autre fait d’armes, et non des moindres, qui atteste de son indéfectible amour de l’automobile, l’ouverture en 2008, avec son complice Abdelmajid Alaoui, du garage RM Automobiles Classiques, la première structure marocaine spécialisée dans l’importation et la restauration de voitures de collection. Aussi, la passion que nourrit Rafik Lahlou à l’égard de l’automobile s’est traduite au fil du temps par ses nombreuses participations au volant de véhicules historiques lors du prestigieux Rallye Maroc Classic. Il a été également le co-fondateur en 2013 de la Fédération Royale Marocaine des Véhicules d’Époque. Son irrésistible envie de préserver le patrimoine national automobile l’a poussé à co-organiser le Rallye de la Marche Verte en 2015 et le premier raid Auto Moto Classic en 2016.

Lire aussi | Contrôle technique et immatriculation : La Narsa déploie un inédit plan d’action

Sa volonté farouche de contribuer à la préservation et à la valorisation du patrimoine automobile national l’a poussé à prendre part courant 2018 à la création de l’Union Marocaine des Automobiles Anciennes (l’UMAA) dont il est actuellement le co-Fondateur et vice-Président. L’UMAA qui a été à l’origine d’une série d’événements automobiles de belle facture au Maroc et en France avec pour objectif la valorisation du patrimoine automobile marocain. Le Classic Cars Expo en est l’illustration parfaite. Malgré ses multiples occupations professionnelles, Rafik Lahlou n’hésite pas l’ombre d’un instant à donner de son temps pour faire partager sa passion. Aussi, il a pris part début 2019, en qualité de membre du jury, à l’élection de la Voiture de l’Année au Maroc et demeure un «car blogger» très actif sur les réseaux sociaux, compte tenu des multiples comptes qu’il alimente quotidiennement (Classic cars morocco, Cooldrives, Tomobile.net Officiel…). Soucieux du devenir de l’automobile et de l’importance du développement technologique notamment dans le domaine de la mobilité durable, il n’hésite pas à dispenser ses précieux conseils et autres recommandations en tant que consultant automobile.

 
Article précédent

Covid-19 : comment Atlas Hospitality se mobilise pour gagner la bataille sanitaire

Article suivant

La préférence nationale, entre le sentiment patriotique et la réalité