Automobile

Nouveauté : le MINI Countryman restylé a débarqué

Les nouveautés se suivent mais ne se ressemblent pas chez Smeia. Après la BMW Série 4 Coupé, l’importateur, entre autres, de MINI vient tout juste d’amorcer la commercialisation du Countryman, le SUV compact premium de la marque britannique qui étrenne pour l’occasion un restylage de mi-carrière.


Premier modèle chez MINI à proposer une longueur extérieure de plus de quatre mètres, à disposer de quatre portes et d’un grand hayon, le Countryman a clairement permis à la marque de gravir avec succès les échelons dans le segment des SUV compacts premium. À tel point que l’engin constitue près de 30 % des nouvelles immatriculations de la marque à l’échelon mondial. Histoire de susciter l’intérêt de la clientèle, le Countryman s’est vu gratifié de légères évolutions sur les plans cosmétiques, technologiques et en termes d’équipements de confort et de sécurité.

Lire aussi | Coronavirus : le vaccin Pfizer-BioNTech homologué d’urgence par l’OMS

Dans le détail, la calandre a été légèrement redessinée et de nouveaux projecteurs à LED au design inédit font leur apparition à l’avant. L’originalité est de mise à l’arrière, à voir les nouveaux motifs des feux qui font un clin d’œil à l’Union Jack. Faut-il préciser que la palette des coloris de carrosserie intègre deux nouvelles teintes métallisées dites «White Silver» et «Sage Green». Par ailleurs, un pack «Piano Black Etendu» permet de remplacer les couleurs chromes du Countryman par des teintes noircies. Effet de style garanti !  

Petite cure de rafraîchissement pour le MINI Countryman qui voit notamment sa carrosserie hériter de quelques ajouts cosmétiques à l’instar de ces nouveaux feux arrière.

Habitacle bonifié

Bien évidemment, le Countryman restylé (comme c’était déjà le cas chez son prédécesseur) fait la part belle à l’espace à bord ; de quoi ravir une petite famille. L’habitabilité est très correcte aux places arrière ; de même que la modularité est bien pensée avec une banquette coulissante et un volume de coffre plutôt généreux. En repliant cette même banquette arrière, le coffre peut passer de 450 à 1 390 litres.

Inutile de changer une recette qui plaît, il suffit juste d’ajouter quelques ingrédients susceptibles d’apporter un peu plus de saveur. Dans cette optique, l’intérieur a progressé grâce à un enrichissement de la dotation de série. Celle-ci inclut désormais un volant cuir sport sur toutes les variantes. Par ailleurs, le passager avant peut régler la hauteur de son siège selon ses besoins. Des sièges à réglage électrique sont disponibles en option, avec une fonction mémoire pour le siège conducteur. Une nouvelle instrumentation digitale avancée est disponible en option. Son écran avec technologie « Black Panel » derrière le volant mesure 5 pouces (env. 12,5 cm) de diamètre.

Le cockpit n’a pas été oublié. Quelques équipements de confort et de sécurité ont fait leur apparition.

La gamme de systèmes audio et de navigation a été́ remaniée également. À signaler que les possibilités de personnalisation de l’habitacle héritent de nouvelles options et d’une gamme de produits plus perfectionnés. Une panoplie d’équipements de confort et de sécurité vient agrémenter les différentes finitions du Countryman qui sont au nombre de trois (Oxford, Park Lane et Mayfair).

Lire aussi | ZLECAf : Plus d’opportunités que de risques pour les entreprises marocaines

L’importateur de la marque capitalise sur deux motorisations. En effet, c’est le trois-cylindres essence 1,5 litre de 102 chevaux qui vient animer la version One du Countryman. À moins d’opter pour le sportif 2,0 litres essence délivrant 306 chevaux qui vient animer la version John Cooper Works. Toujours est-il que le Countryman est disponible dans tout le réseau Smeia à partir de 294 000 DH s’agissant de la finition d’entrée de gamme Oxford.

 
Article précédent

Abdou Diop: "Le Maroc a clairement une opportunité à travers la ZLECAf"

Article suivant

Message de condoléances à la famille Lahjouji