Santé

Pfizer : campagne de sensibilisation contre le cancer le plus meurtrier au Maroc

Pour marquer le mois de la sensibilisation au cancer du poumon pour le bénéfice des patients et de l’ensemble de la communauté, Pfizer a lancé sa campagne d’un mois au Maroc.


Le cancer du poumon est celui qui cause le plus de décès au Maroc. La campagne de Pfizer vise à soutenir les patients en les sensibilisant au diagnostic précoce, aux possibilités de traitement et aux progrès en matière de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), afin d’améliorer les résultats pour les patients, d’augmenter les tests de biomarqueurs et réduire les taux de mortalité élevés. Le cancer du poumon reste la première cause de décès par cancer dans le monde. Il est difficile à traiter en raison de sa nature hétérogène, de la variabilité des taux des tests et de l’apparition d’une résistance aux médicaments. Le CPNPC est une maladie dans laquelle des cellules cancéreuses se forment dans les tissus pulmonaires.

Lire aussi | Khalid Oudghiri met la main sur Prochek et Sagma

Les défis posés par le cancer du poumon exigent une approche individualisée du traitement et une attention particulière à ce que les patients reçoivent les bons traitements rapidement. Au cours de la dernière décennie, la découverte des inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) et de l’immuno-oncologie (IO), ainsi que l’intégration de thérapies basées sur les biomarqueurs, ont considérablement amélioré les résultats pour les personnes diagnostiquées avec un CPNPC. « Une approche centrée sur le patient est au cœur de notre travail. Nous sommes déterminés à rester à l’avant-garde de la lutte contre le cancer du poumon en forgeant des alliances avec des chercheurs de premier plan, des professionnels de la santé, des institutions gouvernementales et des groupes de patients, afin d’améliorer les résultats pour ces derniers. Bien que le diagnostic précoce soit crucial et améliore les résultats, les tests d’anomalies génétiques jouent aussi depuis ces dernières années un rôle important dans le contrôle de la maladie, car ils offrent des informations précieuses qui aident dans la prise de décision des traitements. Pfizer travaille en partenariat avec des sociétés de diagnostic leaders, des compagnies pharmaceutiques et avec les autorités locales pour étendre les plateformes de test des biomarqueurs du cancer du poumon, car ces tests aident à identifier la meilleure option de traitement pour chaque patient et, en fin, à améliorer la lutte contre le cancer ainsi que la qualité de vie des patients », souligne Mohamed Okasha, responsable de l’aire thérapeutique oncologie de Pfizer Afrique-Moyen-Orient.

Lire aussi | La Jordanie va ouvrir un consulat à Laâyoune

Pfizer a également réaffirmé son engagement à sensibiliser le public aux dangers du tabagisme par le biais de campagnes nationales et à investir dans des cliniques de sevrage tabagique qui aident les patients, car les données montrent que le tabagisme reste la principale cause de cancer du poumon dans la région.

 
Article précédent

L’immunité contre le coronavirus pourrait durer très longtemps [Étude]

Article suivant

Air Arabia Maroc lance une liaison Casablanca-Guelmim