Investissement

Relance économique: l’opérationnalisation du fonds Mohammed VI pour l’investissement est imminente

Bonne nouvelle pour les acteurs de l’économie nationale. L’opérationnalisation du Fonds Mohammed VI pour l’investissement se fera dans les toutes prochaines semaines selon le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun.


Les choses se précisent concernant le Fonds Mohammed VI. Selon le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, la mise en place en urgence de l’ensemble des mécanismes garantissant l’efficacité des interventions du fonds sera faite dans les prochaines. Soulignons que le fonds sera doté de la personnalité morale et des structures managériales adéquates.

Lire aussi| Relance économique : le BTP retrouve sa dynamique

Toujours selon les détails fournis récemment par le ministre, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement interviendra de manière directe en finançant des projets d’investissement moyennant des partenariats publics-privés (PPP) et indirectement à travers le renforcement des fonds propres des entreprises pour les développer. Il sera aussi question pour ce fonds de se focaliser sur les fonds secteurs spécialisés qui lui sont affiliés opérant notamment dans les domaines tels que la restructuration industrielle, l’innovation, les secteurs prometteurs, les PME, l’agriculture, etc. On apprend aussi que les critères de sélection des projets porteront notamment sur l’impact sur l’emploi avec une attention particulière sur la préférence nationale.

Lire aussi| Nouveau dispositif réglementaire de traitement des biens acquis par dation en paiement : le Groupe BCP le premier à trinquer

Le ministre a aussi précisé qu’une nouvelle dynamique sera donnée au programme Intelaka en concertation avec tous les partenaires, ajoutant que l’offre de financement sera enrichie grâce à de nouveaux mécanismes de garantie et de financement, principalement destinée aux TPE et aux jeunes porteurs de projet et ainsi qu’en appui des exportations. Force est de noter que ce programme compte déjà 9500 entreprises bénéficiaires.

 
Article précédent

Horizon ombrageux pour les producteurs marocains du jus industriel

Article suivant

Engrais : OCP Africa et la BAD mobilisent 4 millions de dollars