Diplomatie

Sahara marocain : le PPS salue un « tournant historique »

Le bureau politique (BP) du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a tenu, dimanche 13 décembre 2020, une réunion extraordinaire. Il y a abordé les développements de la question de l’intégrité territoriale du Royaume et la relation du Maroc avec la question palestinienne.


Cette réunion intervient suite aux deux entretiens téléphoniques qu’a eus S.M. le Roi Mohammed VI avec Donald Trump, président des États-Unis d’Amérique, au sujet de la reconnaissance par son pays de la marocanité du Sahara, ainsi qu’avec Mahmoud Abbas Abou Mazen, président de l’autorité Palestinienne, au sujet de la confirmation de l’appui du Maroc à la cause palestinienne. Le BP exprime sa haute considération et sa profonde appréciation à l’égard des grands efforts déployés par S.M. le Roi Mohammed VI qui ont abouti à la déclaration de cette position américaine sans précédent à propos de la marocanité du Sahara. Cela constitue un point d’inflexion positif dans le conflit artificiel au sujet de notre intégrité territoriale, note le BP, qui affirme que cette déclaration représente un tournant historique majeur en direction de la résolution définitive du dossier de notre question nationale, sur la base de la seule option réaliste de l’autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine sur nos provinces du Sud. Le parti espère que les frères marocains à Tindouf et les forces vives en Algérie sœur saisiront ces développements dans le sens de la contribution à l’édification et au progrès du Grand Maghreb.

Lire aussi | Sahara marocain : un « aboutissement historique», soutient l’Association Ribat Al Fath

Parallèlement à cela, le BP considère hautement la teneur de la seconde communication téléphonique entre S.M. le Roi Mohammed VI et le président de l’autorité palestinienne. Et ce, considérant l’expression de l’affirmation forte que la question palestinienne demeurera pour le Maroc, son Roi, son gouvernement et son peuple au même rang que la question du Sahara marocain et que notre pays poursuivra son appui indéfectible à la lutte du peuple palestinien en vue de la consécration de ses droits nationaux légitimes, sur la base de la négociation politique fructueuse et de la solution des deux États, avec la nécessité du maintien du statut particulier d’Al Qods. Dans ce contexte, le BP a abordé les initiatives annoncées par le Maroc à l’égard d’Israël, au regard des liens particuliers et distincts qui unissent les membres de la communauté juive d’origine marocaine, dont les centaines de milliers de juifs marocains se trouvant en Israël, à leur patrie d’origine. Le BP a enregistré positivement l’affirmation par S.M. le Roi de la détermination du Maroc à orienter toutes ces mesures souveraines de notre pays en vue de soutenir une paix juste dans la région, sans rien céder sur l’engagement permanent du Maroc dans la défense de la juste cause palestinienne.

Le PPS, tout en enregistrant avec une grande fierté le pas déterminant que constitue la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara, réaffirme sa ferme résolution à poursuivre sa mobilisation et sa défense inébranlable de l’unité territoriale du Royaume pour laquelle notre peuple a combattu pendant des décennies, sous la direction sage et éclairée de l’institution monarchique, et y a consenti d’immenses sacrifices afin de consacrer pleinement et définitivement les droits nationaux légitimes de notre pays et d’asseoir sa souveraineté sur l’intégralité de son territoire. Avec la même détermination et la même résolution, le PPS poursuivra sa lutte, aux côtés des forces vives de la nation éprises de paix, de justice et de libération, en vue du triomphe de la cause du peuple palestinien, en tant que cause nationale, jusqu’à l’obtention par le peuple palestinien de la plénitude de ses droits, et à leur tête, le droit à l’édification d’un État national indépendant, dans les frontières de 1967, avec Al Qods comme capitale.

Lire aussi | Banque de projets : voici ce qui a été fait jusqu’à présent

Dans ce contexte, le PPS renouvelle sa franche et forte condamnation de toutes les politiques agressives et racistes menées par Israël depuis des décennies à l’encontre du peuple palestinien combattant. Il affirme que les initiatives d’ouverture à l’égard d’Israël imposent à cette dernière de mettre fin aux politiques de vexation, de répression et de tuerie à l’encontre du peuple palestinien, de cesser son obstination, sa tyrannie, son arrogance et ses violations condamnables, d’en finir avec son occupation du Golan, de renoncer aux politiques de colonies et d’annexion et de s’orienter, à contrario, vers la mise en œuvre d’une approche politique pacifique véritable qui aboutisse à l’affirmation de tous les droits nationaux légitimes du peuple palestinien.

Sur ces bases inéluctables qui imposent nécessairement à Israël de se transformer en un État juste qui respecte la légalité internationale et qui se conforme au droit international, il convient de construire et de développer des relations nouvelles, ouvrant ainsi la voie à la consécration dans la région de la paix, de la coexistence, de la stabilité, du développement et de la prospérité, conclut le bureau politique.

 
Article précédent

Banque de projets : voici ce qui a été fait jusqu'à présent

Article suivant

Industrie : l’américain Adient poursuit sa politique d’investissement dans le Royaume