Automobile

Un Marocain à la tête de l’usine Renault Tanger

Changement à la direction de l’usine Renault Tanger. Mohamed Bachiri vient d’être nommé nouveau Directeur général de l’une des plus grandes usines du constructeur français dans le monde.


Jusque-là, Directeur général de Somaca, Mohamed Bachiri occupera officiellement ses nouvelles fonctions à partir du 1er novembre prochain, succédant ainsi à Jean-François GAL appelé à d’autres fonctions au sein du Groupe. Cela fait de lui le premier marocain à diriger ce site industriel qui fait partie des plus grandes usines au niveau mondial. Il s’agit d’une véritable reconnaissance des compétences marocaines dans l’industrie automobile, mais aussi d’une réelle promotion pour Mohamed Bachiri qui a été également le premier marocain à avoir travaillé sur le projet Renault Tanger en 2008 et avait à l’époque préparé le capital humain pour le lancement de cette plateforme industrielle, la plus grande usine d’Afrique. Il faut dire que les enjeux de son challenge étaient de taille face à une industrie automobile dans une phase de démarrage et un manque de qualification dans les métiers de l’automobile. Un défi qu’il a su relever, dans la mesure où il a recruté et préparé les 5.000 futurs employés de l’usine de Renault de Tanger à la production de véhicules « Made in Morocco ». Ces derniers répondent au standard de qualité internationale d’un grand groupe automobile mondial qui, aujourd’hui, avec ses 9.000 salariés, exporte vers 74 destinations.

Lire aussi | Le contrôle à l’import dans une zone de turbulence

C’est dire que celui qui dirige jusque-là l’autre filiale marocaine du constructeur français, Somaca, connait bien la maison et ce, pendant presque une quinzaine d’années. Car, après avoir occupé de 2000 à 2006, des postes de pilotage en ressources humaines au sein du Groupe Lafarge Maroc, il rejoint le Groupe Renault Maroc en 2006, devenant le premier marocain à travailler pour le projet de l’usine Renault-Nissan de Tanger en sa qualité de DRH du Groupe Renault Maroc, poste qu’il occupera jusqu’en 2013. Il sera ainsi décoré par SM le Roi Mohammed VI, le 9 février 2012 en marge de l’inauguration de l’usine. De 2012 à 2013, il assure la mission de Conseiller au commerce extérieur français auprès de l’Ambassade de France au Maroc. De 2013 à 2015, Bachiri part en expatriation à Renault Espagne où il occupera des postes de responsabilités en Manufacturing. A son retour au Maroc en 2015, il prend les rênes de la Somaca où il est, à ce jour, le seul marocain Directeur Général d’une usine du Groupe Renault. Il est, depuis 2018, Président de la Commission Solutions Sectorielles de la CGEM.  Homme de consensus, il fut nommé président par intérim de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pendant 5 mois, suite à un conseil d’administration décisif tenu en réaction à la démission de l’ancien président Salaheddine Mezouar. Bachiri dirigera de main de maitre cette phase transitoire, jusqu’à l’élection de l’actuel patron des patrons, Chakib Alj.

Lire aussi |Très lourde perte pour la Banque Populaire Fès-Meknès

Né en 1965, Mohamed Bachiri est lauréat de l’Université de Lille et titulaire de l’European Executive MBA de l’ESCP. En 2019, il est décoré du titre de Chevalier de la Légion d’Honneur de la République Française, pour son engagement dans le renforcement des relations franco-marocaines.

 

 

 
Article précédent

Le contrôle à l’import dans une zone de turbulence

Article suivant

Liquidités bancaires : Bank Al-Maghrib limite la casse en septembre