Articles taggés

déficit budgétaire

Les chroniques de Jamal BerraouiPolitique au Maroc

Cela aurait pu constituer une question d’examen, mais c’est la réalité. Que peut faire un gouvernement avec un tableau de bord affichant un déficit de 8%, une récession de 9%, une dette globale dépassant les 100% de PIB, un taux de chômage à 15% ? On pourrait être tenté de

Lire la suite
Prévisions

CDG Capital vient de publier sa note annuelle intitulée « Economie nationale et marché de taux face aux enjeux du Covid-19 et de la sécheresse ». La filiale du groupe CDG revient notamment sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’économie marocaine. CDG Capital indique ainsi que le creusement du déficit

Lire la suite
EconomieLes chroniques de Jamal Berraoui

Il pleut des milliards. L’administration américaine promet 4000 milliards de dollars pour sauver l’économie. C’est un chiffre qui rend malade, qui donne le vertige, l’Allemagne est à 800 milliards d’euros, la rigueur des protestants est sérieusement mise à l’épreuve. Les latins, les Français, les Espagnols, les Italiens, savent qu’après la

Lire la suite
Finance

L’Economiste s’intéresse dans son édition de ce vendredi 14 février au déficit budgétaire. C’est sur une note plutôt négative que démarre l’année : le déficit budgétaire à fin janvier s’établit à 1,5 milliard de DH contre 138 millions de DH un an auparavant. Le premier mois de l’année est marqué

Lire la suite
Finance

La loi de finances pour l’année budgétaire 2020 (version française) telle qu’adoptée par la Chambre des représentants et la Chambre des conseillers, a été publiée au Bulletin Officiel N° 6838 bis daté du 14 décembre 2019. Les priorités de la loi de finances n° 70-19 au titre de l’année 2020

Lire la suite
Conjoncture

Le ministre de l’Économie et des Finances a également abordé le déficit budgétaire. La croissance économique devrait atteindre 2,9% en 2019, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun. Il a également relevé que le taux de croissance des activités hors agriculture devrait s’élever

Lire la suite

Conjoncture

Depuis le début de l’année, nombre de secteurs n’ont vu leur situation s’améliorer par rapport à 2018. En cause, la morosité de la conjoncture économique qui se poursuit. C’est ce que confirme la dernière étude de la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de L’Économie

Lire la suite

Conjoncture

La croissance économique marocaine devrait se situer à 2,7% en 2019 au lieu de 3% enregistrée en 2018, a annoncé, mardi à Casablanca, le Haut-commissaire au Plan (HCP) Ahmed Lahlimi Alami. Ce ralentissement est imputable au repli de 2,1% de la valeur ajoutée du secteur primaire, ce qui contribuerait négativement

Lire la suite
Projet de Loi de finances

Le projet de loi de finances (PLF) 2018 table sur un taux de croissance de 3,2% avec un maintien de la dynamique des secteurs non agricoles dont la valeur ajoutée devrait s’établir à 3,6% en 2018 contre 2,9% une année auparavant, a indiqué le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

Lire la suite
Rapport

Avant le Discours Royal du 18ème anniversaire de la Fête du Trône, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a présenté à SM le Roi Mohammed VI le rapport annuel de la banque centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2016. Abdellatif Jouahri ainsi indiqué qu’en

Lire la suite
Economie

En décidant de réduire de 15 milliards de dirhams le budget initialement prévu pour l’investissement, le gouvernement prend le risque de freiner la relance. Le traumatisme du plan d’ajustement structurel des années 1980 revient dans les esprits. Mais Benkirane avait-il le choix ?   15  milliards de dirhams, c’est la

Lire la suite
Economie

Moody’s vient de revoir les perspectives de la notation souveraine du Royaume de stable à négative, même si elle a maintenu la note du Maroc Ba1. Quelles sont les conséquences d’une telle dégradation ? Moody’s vient de revoir les perspectives de la notation souveraine du Royaume de stable à négative. Cette décision Moody’s la motive

Lire la suite