Portrait

Zineb El Korri: En mode et codes finances

Voilà trente ans que Zineb El Korri mène sa carrière au sein du secteur de la Banque et de la Finance, avec notamment une expertise avérée dans la restructuration financière, le recouvrement et l’ingénierie financière et juridique.

Aujourd’hui, elle occupe le poste de Directeur Exécutif en charge du Bureau d’exécution SREP au sein de Bank Of Africa (BOA). Elle veille sur une activité qui est essentielle pour une banque : le processus de surveillance et d’évaluation prudentielles (SREP). Titulaire d’un DESS en management du secteur financier de l’Université François Rabelais, Zineb El Korri siège également dans le conseil d’administration de deux filiales du Groupe BOA et poursuit actuellement le parcours de certificat d’administrateur de Banque Finance.

Lire aussi | Hind Driouech: La coureuse de fond

Elle est, en fait, l’illustration parfaite de la place qu’occupe la femme au sein de Bank Of Africa, dans son engagement à promouvoir le leadership féminin au Maroc, et sa mobilisation pour une véritable mixité dans le monde économique. Au-delà, s’il y a un sujet qui tient à cœur à Zineb El Korri, c’est bien le code de la femme et la réforme du Code de la famille qui, selon elle, devraient accorder à la femme et à la mère marocaine la place qu’elle mérite au sein de la société marocaine, lui donner ses droits et la faire briller à la hauteur de sa contribution à la société marocaine.

Lire aussi | Noujoud Cherraka: Moroccan Touch

«Que ce soit à la maison, ou sur son lieu de travail, sa contribution mérite d’être saluée et considérée à sa propre valeur, à l’instar de la vision du Président du groupe Bank of Africa, Monsieur Othman Benjelloun, qui a toujours mis en avant la femme dans l’entreprise et au centre de ses préoccupations l’éducation et l’inclusion à travers la fondation», ajoute-t-elle, précisant que l’émancipation des femmes est un facteur essentiel du développement humain et du progrès social du Maroc. «Lui donner l’accès à l’éducation dès son plus jeune âge, lui permettre de tracer son propre avenir, d’être indépendante, et surtout lui assurer la parité au travail, en termes de poste, de salaire et de présence sur la scène professionnelle», conclut-elle.

 
Article précédent

La mobilisation étudiante pour Gaza s'étend malgré l'appel à l'ordre de Biden [Vidéos]

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.