Economie

Le PIB a progressé de 3,4% au Maroc en 2023

L’arrêté des comptes nationaux de l’année 2023 fait ressortir une croissance de l’économie nationale de 3,4% au lieu de 1,5% l’année précédente, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Tirée par la demande intérieure, cette croissance a été réalisée dans un contexte de forte inflation et d’un allégement du besoin de financement de l’économie nationale, fait remarquer le HCP dans une note d’information sur la situation économique nationale en 2023.

Les activités non agricoles ont affiché une augmentation en volume de 3,5% et celles du secteur agricole une hausse de 1,4%, précise le HCP.

Lire aussi | Maroc: La BAD prévoit une croissance de 3,5% en 2024

Au détail, La valeur ajoutée du secteur primaire, en volume, a augmenté de 1,6% en 2023 après une forte baisse de 11,8% l’année précédente. Cette évolution s’explique par la hausse de l’activité de l’agriculture de 1,4% au lieu d’une baisse de 11,3% une année auparavant et de celle de la pêche de 7% au lieu d’une baisse de 20,8%.

De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire a réalisé une hausse de 1,3% au lieu d’une baisse de 2,7% l’année précédente, résultat de la hausse des valeurs ajoutées de l’industrie manufacturière de (2,7%), de l’électricité, gaz, eau, assainissement et déchets (0,7%) et de la baisse de celles de l’industrie d’extraction (2,7%) et du bâtiment et travaux publics (0,4%).

Pour ce qui est de la valeur ajoutée secteur tertiaire, elle a enregistré un ralentissement de son taux d’accroissement passant de 6,8% en 2022 à 4,4%.

Lire aussi | Défense: Le Conseil des ministres approuve la création de 2 zones d’accélération industrielle

Elle a été marquée par le ralentissement des activités de l’hébergement et restauration à 23,5%, de la recherche et développement et des services rendus aux entreprises (5,1%), des services financiers et assurances (5%), de l’information et communication (3,5%), des services de l’éducation, de la santé et Action sociale (3,4%), des services rendus par l’administration publique générale et sécurité sociale (2,2%).

Elle a été marquée également par l’accélération de la croissance des activités du transport et de l’entreposage (5,9%), des services immobiliers (3%) et du commerce et réparation de véhicules (1,5%).

Dans ces conditions, et compte tenu de la hausse de 4,9% du volume des impôts nets des subventions sur les produits, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume a enregistré une hausse de 3,4% l’année 2023 au lieu de 1,5% une année auparavant.

 
Article précédent

Gaza: Washington remercie SM le Roi pour son soutien à l'initiative de Biden

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.