Industrie

Cannabis légal. Promamec d’Abdelillah Lahlou met la main sur deux entreprises allemandes

Promamec qui a accueilli en juillet 2023 dans son tour de table, Vantage Capital, un des plus importants gestionnaires de fonds de dette mezzanine en Afrique, en lui cédant 49 % de l’entreprise pour 30 millions d’euros, vient d’acquérir deux  sociétés allemandes, active dans le domaine des produits pharmaceutiques extraits du cannabis. A travers cette acquisition, le spécialiste marocain dans la production et la commercialisation de dispositifs médicaux et paramédicaux cherche à étendre son activité à la production et la commercialisation de produits à base de cannabidiol (CBD), un composant du cannabis.

En ouvrant son capital, il y a de cela tout juste un an, au capital-investisseur panafricain, Vantage Capital, Promamec visait à financer à travers les 30 millions d’euros levés dans cette opération son plan de développement qui consiste en la construction d’une nouvelle usine de production, l’élargissement de son portefeuille en lançant de nouvelles catégories de produits, et le renforcement de sa position en Afrique subsaharienne. Aujourd’hui, le spécialiste marocain dans la production et la commercialisation de dispositifs médicaux et paramédicaux passe à l’acte en étendant son activité sur le marché allemand de la vente de produits à base de cannabidiol (CBD), un composant du cannabis.

Lire aussi | Un Marocain à la tête de Free au Sénégal, deuxième opérateur télécom du pays

Sa filiale LasoBio S.A., spécialisée dans la production de compléments alimentaires et de produits cosmétiques, vient en effet d’acquérir 51 % du capital de NGPH et 51 % des parts de myHerbliz. Il s’agit de deux entreprises allemandes spécialisées dans le secteur de la vente/distribution de produits à base de CBD (huiles, cosmétiques, vaporisateurs et compléments alimentaires) détenues jusqu’ici par la société macédonienne New Garden Pharma Limited, active dans le domaine des produits pharmaceutiques extraits du cannabis.

Si rien ne filtre sur le montant de cette transaction, ces deux sociétés allemandes vendent à l’étranger à travers la marque Herbliz. Mais aussi, Promamec devra relever un défi : relancer NGPH qui a accusé une perte de 2 millions d’euros.

 Cette double acquisition dans un contexte où le Royaume a donné le 1er juin dernier le coup d’envoi officiel de la commercialisation des produits à base de cannabis dans les pharmacies marocaines, précisément des compléments alimentaires et des produits cosmétiques. À noter que l’Agence nationale de réglementation des activités liées au cannabis (ANRAC) prévoit un flux de revenus annuel de 4,2 à 6,3 milliards de DH d’ici 2028 de recettes issues du cannabis légal.

Lire aussi | Ahmed Sekkat lance la plus « grande plateforme de SAV multimarque pour camions en Afrique » à Kenitra Atlantic Free Zone

Sur l’international également, LasoBio S.A, la filiale de Promamec, a noué, en février dernier, un partenariat stratégique et un accord de licence avec Herbolea Biotech (« Herbolea »), une société de biotechnologie italienne, leader dans le développement de technologies d’extraction sans solvant. A travers cet accord, LasoBio S.A a obtenu ainsi les droits d’utilisation des technologies d’extraction et de purification de pointe d’Herbolea au Maroc, lui permettant d’ouvrir la voie à l’extraction durable du cannabis.

Fondée au début des années 1980 par Abdelillah Lahlou, Promamec, dirigé par Naoufal Lahlou, est détenu par la famille Lahlou (51 %) et par Vantage Capital (49 %) qui a repris en juillet 2023 la participation d’AfricInvest.

 
Article précédent

Un Marocain à la tête de Free au Sénégal, deuxième opérateur télécom du pays

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.