Articles dans la catégorie

Les chroniques de Jamal Berraoui

Les chroniques de Jamal Berraoui

Le Maroc a adapté sa législation sur la protection de l’enfance aux déclarations internationales qu’il a signées. L’une des dispositions stipule que l’âge légal du mariage est fixé à dix-huit ans et que l’accord de la jeune fille est nécessaire. Mais la loi marocaine stipule aussi que dans des cas

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Nul ne peut me taxer de complaisance vis-à-vis de la gestion de la crise du Covid. J’ai même été parmi les plus critiques, parfois à tort, surtout quand les hôpitaux étaient submergés et qu’une pancréatite aiguë ne pouvait pas trouver de lit, même au privé. Mais depuis, nous avons réussi

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Pourquoi est-ce que les marocains ne se précipitent pas pour aller voter ? Et si on se posait juste la question de savoir est-ce que le vote du citoyen peut changer quoi que ce soit à sa vie quotidienne ? A Casablanca, El Jadida, Mohammedia, de vrais mouvements de fond contestent la

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

On s’y attendait. Les statistiques sur l’année écoulée ne sont pas bonnes. Certains secteurs comme le tourisme ou l’aérien sont tout simplement sinistrés avec des baisses dépassant les 50%. Des indices importants comme la vente de ciments ou la consommation de l’énergie baissent fortement. La chute du PIB est évaluée

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Tous ceux qui ont été vaccinés louent l’organisation. C’est un sondage nature qui met fin aux discours anxiogènes. Le questionnement sur l’approvisionnement garde sa pertinence dans la perspective de l’immunité collective. Mais jusqu’ici l’arrivée des doses respecte l’agenda, sauf pour la Chine, qui promet de monter en puissance dans les

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

28 Marocains ont été ensevelis par la boue dans un atelier secret à Tanger. C’est un drame, évitable bien sûr, et surtout en opposition directe avec les objectifs nationaux pour la ville de Tanger, phare désigné de l’intégration du Maroc à l’économie mondialisée. Les responsabilités sont multiples. Le patron, bien

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Selon les informations qui circulent, mais qui ne sont pas officielles, il y aurait une session extraordinaire du parlement en mars pour voter un nouveau code électoral et les élections auraient lieu avant la fin juin. C’est une hérésie pour diverses raisons. La première, c’est que les désaccords sur des

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Hannah Arendt écrivait il y a plus de 50 ans « Quand les faits sont contestés la liberté d’expression devient futile ». Pour qu’il y ait un débat démocratique, il faut un consensus autour des faits établis. Ce que nous avons vécu avec la présidentielle américaine, où le noyau dur des Trumpistes

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

On nous a promis que nous serions parmi les premiers pays à avoir le vaccin. On nous a même donné rendez-vous pour début décembre. Nous n’avons pas reçu un seul flacon à ce jour. Ni les Chinois, ni les Indiens, n’ont respecté leurs engagements. Le drame, c’est que c’était prévisible.

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Enfin, les vaccins arrivent. Selon nos informations, un lot de deux millions de doses arrive samedi prochain, un autre de 8 millions arrive en mars. Cela promet une campagne plus lente que prévu. Parce que cela signifie que seuls un million de marocains seront vaccinés d’ici le mois de mars.

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Le monde, l’humanité ont vécu une année d’horreur. Un simple virus a suffi pour annihiler des années de croissance, mettre fin à ce que d’aucuns appelaient la mondialisation heureuse, à emporter deux millions de personnes, à saturer les systèmes de santé les plus sophistiqués, à interdire la vie sociale. Le

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Toi Nourreddine, si précautionneux, tu es actuellement en réanimation. La dernière fois que je t’ai appelé, tu m’as répondu par un texte, me disant que tu subissais des examens. Les nouvelles étaient bonnes, tu devais quitter l’hôpital quelques jours après. Et puis tu as sombré. Je ne peux plus te

Lire la suite