Automobile

Essai : la Renault Megane E-Tech à l’épreuve de l’asphalte marocain

La Renault Mégane E-Tech a entamé depuis avril dernier sa commercialisation dans le Royaume. Compte tenu de ses potentialités techniques, mais aussi de son confort d’ensemble qu’elle entend valoriser, elle tente de tisser sa toile dans un segment, le tout électrique, qui commence à susciter un peu plus d’intérêt de la part de la clientèle. Que vaut-elle vraiment ? Premières impressions à son volant. 

La Megane E-Tech permet à Renault d’ouvrir un nouveau chapitre dans le 100% électrique au Maroc. Il faut dire que pour des trajets courts, un véhicule électrique constitue une excellente option, compte tenu de son autonomie moyenne comprise généralement entre 300 et 500 km, ce qui suffit largement pour une utilisation journalière et quotidienne. En revanche, pour des trajets beaucoup plus longs, le doute peut s’installer chez la clientèle, car en matière de recharge, le Maroc manque encore de bornes, notamment sur les grands axes autoroutiers et routiers. De quoi susciter quelques petites sueurs froides pour peu que l’on souhaite rallier de longues, voire de très longues distances.  

Lire aussi | Marché des voitures neuves : l’embellie se poursuit à fin mai

Sur le papier, la Megane proposée par Renault au Maroc étrenne un bloc électrique compact de 220 chevaux (60 kW pour une autonomie jusqu’à 450 km WLTP). Pas d’inquiétude a priori, au départ de Bouskoura, pour rallier Marrakech, soit 220 km à abattre. Ce fut d’ailleurs l’objectif à atteindre dans le cadre des essais-presse de cette nouvelle Megane. Disposant d’une batterie bien chargée, nous avons opté pour une conduite sereine, ponctuée tout de même par moment de franches accélérations, et ce, dans le respect des limitations de vitesse, ces derniers oscillants entre 100 et 120 km/h jusqu’aux portes de la ville ocre. Bouton Start, démarrage en douceur, nous quittons notre point de stationnement dans un silence de cathédrale. Il faut dire que les bruits de roulement sont très bien maitrisés. Les premiers kilomètres parcourus sont très convaincants. Le confort de suspension s’avère vraiment appréciable, sans compter que le moteur ne manque pas de dynamisme, surtout lors des reprises à haute vitesse au moment de dépasser. 

Bon point pour le régulateur de vitesse adaptatif qui ajuste la vitesse au profil de la route et aux limitations signalées par la signalisation. La consommation s’est montrée raisonnable avec 21,8 kWh/100 km d’après l’ordinateur de bord. De quoi nous permettre de rallier la ville ocre avec des batteries encore chargées à environ 30% (soit 130 km théoriques restants). Et nous pourrions encore gagner sur le pourcentage de charge ; encore fallait-il opter pour le mode «Éco» qui limite la vitesse à 100 km/h et qui adoucit les accélérations. Possibilité est donnée de recharger sur du courant alternatif (chez soi, au bureau, en ville ou sur route…) ou plus simplement via une borne de recharge rapide). Justement, la Megane propose d’aller jusqu’à 22 kW, soit un peu plus de deux heures pour passer de 20 à 80 % de charge, ci qui est vraiment pas mal. 

Lire aussi | Dacia Sandrider : premiers essais validés en attendant de le voir débarquer au Maroc  

Que dire de l’ambiance à bord, si ce n’est que les occupants bénéficient d’un confort de bonne facture, surtout dans cette unique finition «Techno» disponible au Maroc. Les occupants à l’avant disposent sous la main l’imposant écran «OpenR» réunissant les afficheurs du tableau de bord et l’écran central multimédia. Le système «OpenR Link» est personnalisable à souhait tel un smartphone, et compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. La qualité perçue à bord est de très bonne facture, comme en attestent les plastiques moussés très agréables au toucher, en plus d’une présentation globale valorisante. D’une longueur limitée de 4,21 mètres, les passagers disposent de beaucoup d’espace à bord. À noter, la présence d’un grand nombre de rangements disséminés un peu partout dans l’habitacle, soit un volume de 30 litres en tout. Le coffre se situe dans la moyenne du segment, offrant un volume compris entre 440 et 1 332 litres.

À noter que Renault offre une garantie de 8 ans ou 160 000 km. Les équipements de sécurité ne manquent pas avec plus d’une vingtaine d’aides à la conduite. Toujours est-il que la nouvelle Renault Megane E-Tech 100% électrique sera disponible en finition «Techno» à 478 000 DH TTC.

 
Article précédent

Le groupe Holmarcom hausse sa participation dans le capital du Crédit du Maroc

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.