Football

10 choses à savoir sur Ayoub El Kaabi, le menuisier devenu champion d’Europe [Vidéos]

Ayoub El Kaabi a été le grand artisan du sacre de l’Olympiacos dans la Ligue Europa Conférence, en marquant l’unique but de la finale et finissant meilleur buteur du tournoi. Portrait de ce natif de Casablanca, parti des ateliers de menuiserie de Casablanca pour devenir l’un des attaquants les plus redoutables d’Europe.

1- Des débuts modestes à Casablanca

Né et grandi à Derb Milla, un quartier populaire de Casablanca, Ayoub El Kaabi a quitté l’école à 15 ans pour subvenir aux besoins de sa famille. Il a travaillé comme apprenti menuisier, fournisseur de sel, et maçon, jonglant entre ces petits boulots et sa passion pour le football.

2- Un talent révélé dans les rues

Casablanca, avec son atmosphère vibrante et ses terrains de rue, a été le premier terrain d’entraînement d’El Kaabi. Ses performances dans les matches de quartier ont attiré l’attention des recruteurs locaux, qui l’ont introduit au football de club à un jeune âge.

Lire aussi | Ayoub El Kaabi offre la C4 à l’Olympiakos grâce à un but inscrit à la 116 minute [Vidéo]

3- Un parcours atypique et déterminé

Contrairement à de nombreux joueurs qui passent par des académies de football, El Kaabi a commencé dans des clubs modestes comme le CH Khadija et l’Ettifaq Lalla Meryem. Sa détermination et son talent brut l’ont rapidement fait remarquer.

4- Début professionnel tardif mais prometteur

À 19 ans, il rejoint le Racing Casablanca, l’un des plus anciens clubs du Maroc. Initialement arrière gauche, sa capacité à marquer des buts l’a fait repositionner en avant-centre, une décision qui a transformé sa carrière.

5- Ascension rapide et impact immédiat

En 2017, El Kaabi joue un rôle clé dans la montée du Racing en Botola, la première division marocaine, en marquant 25 buts en 33 matches. Cette performance lui vaut un transfert à la Renaissance de Berkane, où il continue à briller.

Lire aussi | Les sacres de Rahimi, Hakimi et Amrabat en vidéos

6- Consécration continentale au CHAN 2018

Lors du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018, Ayoub El Kaabi se distingue en finissant meilleur buteur avec 9 buts en 6 matches, un record pour cette compétition. Sa performance aide le Maroc à remporter le titre, marquant un tournant dans sa carrière.

7- Expérience lucrative en Chine

Attiré par un contrat lucratif de 6 millions d’euros par saison, El Kaabi rejoint Hebei China Fortune en 2018. Là-bas, il joue aux côtés de stars internationales comme Ezequiel Lavezzi et Javier Mascherano, améliorant son jeu et son exposition internationale.

8- Retour triomphal au Wydad et aventure turque

Prêté au Wydad Casablanca en 2019, il retrouve rapidement sa forme, marquant 26 buts en 43 matches. En 2020, il poursuit sa carrière en Turquie avec Hatayspor, où il inscrit 18 buts en 32 matches, confirmant son talent à l’échelle internationale.

9- Épopée européenne avec l’Olympiakos

À 30 ans, El Kaabi découvre enfin les compétitions européennes en rejoignant l’Olympiakos. Il impressionne immédiatement, notamment en marquant 13 buts en 14 matches de Ligue Europa Conférence, incluant 5 buts en demi-finale contre Aston Villa. Ses exploits propulsent l’Olympiakos en finale contre la Fiorentina.

10- Modèle de persévérance et de succès

De ses débuts modestes comme menuisier à Casablanca à ses exploits sur les terrains européens, Ayoub El Kaabi incarne la persévérance et la détermination. Son parcours inspire de nombreux jeunes, montrant qu’avec du travail et de la passion, il est possible de réaliser ses rêves les plus ambitieux.

El Kaabi ne cesse de repousser les limites et de surprendre par son talent et sa résilience, faisant de lui non seulement un héros pour l’Olympiakos, mais aussi un modèle pour toute une génération de footballeurs marocains et au-delà.

 
Article précédent

OVHcloud et Orange Maroc signent des alliances stratégiques pour développer le Cloud en Afrique

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.