Politique

Ce que l’on sait sur l’imminent remaniement gouvernemental

Un remaniement gouvernemental est prévu dans les prochains jours. Bien que de grands bouleversements soient exclus, certains ajustements seront effectués dans certains départements ministériels.

Aziz Akhannouch l’a confirmé à la presse il y a quelques jours. Un remaniement de mi-mandat est bel et bien prévu. Selon nos informations, le cabinet Akhannouch II sera très bientôt constitué.

L’une des conditions préalables au remaniement était la composition des nouvelles équipes dirigeantes des partis membres de la majorité. Avec l’élection d’un triumvirat à la tête de sa direction collégiale, le PAM a rempli cette condition. De son côté, l’Istiqlal a réélu Nizar Baraka à la tête du parti historique, mais n’a pas encore finalisé la formation de son comité exécutif. Cela ne devrait cependant pas entraver le remaniement.

Lire aussi | Le gouvernement a honoré la plupart de ses engagements avant mi-mandat, assure Akhannouch

Les propositions concernant les nouveaux ministres et la nouvelle architecture gouvernementale ont été soumises par le Chef du gouvernement, selon les informations de Challenge.ma. Cependant, il ne faut pas s’attendre à de grands changements, car il s’agira principalement d’ajustements au niveau de certains départements ministériels. Il est attendu que des portefeuilles ministériels surchargés soient divisés en plusieurs départements pour alléger la charge de certains ministres, tandis que d’autres ministres se verront accorder plus de prérogatives.

Il est également prévu que certains ministres quittent leurs fonctions en raison de leur manque de compétence ou de leur mauvaise communication.

Lire aussi | De Croo s’entretient avec Akhannouch, qualifie l’initiative d’autonomie comme une « une bonne base » pour une solution au Sahara

Rappelons que le gouvernement actuel est le résultat des élections législatives ayant eu lieu en septembre 2021. Après la victoire du RNI à ce scrutin, son président, Aziz Akhannouch, a formé une coalition avec le PAM et l’Istiqlal, respectivement arrivés second et troisième aux élections. Notons qu’outre le Chef du gouvernement, le cabinet actuel compte 24 ministres, dont 5 ministres délégués.

 
Article précédent

Casablanca: 31 millions DH pour des travaux d'extension de la corniche d'Al Hank

Article suivant

Ceci est l'article le plus récent.